Le hygge : la recette du bonheur ?

0
159

Le mode de vie scandinave Hygge s’exporte et débarque en France. En quoi consiste cette philosophie qui permet de trouver le bonheur ?

Le bonheur dans les petites choses

Depuis de nombreuses années, le Danemark occupe la première place dans la liste des pays où il fait le plus bon vivre. Le secret de ses habitants pour être heureux, une philosophie très simple, le hygge. Passer une soirée entre amis, trainer devant des séries télé, déguster une crêpe ou un chocolat chaud, tous ces petits moments seraient quelques-unes des secrets permettant d’accéder à une vie heureuse.

Depuis la rentrée, des dizaines d’ouvrages dédiés au hygge (à prononcer hugueu) ont été publiés, dont « The little Book of Hygge » de Meik Wiking, écrivain, mais aussi fondateur de l’Institut du bonheur en 2012. Pour lui, cet engouement s’explique facilement : « Les études autour du bonheur ont explosé ces cinq dernières années. Cela a clairement poussé les gens à s’intéresser à la façon de vivre des Danois. Et le hygge en est l’une des clés essentielles, c’est inscrit dans l’ADN du pays, comme la liberté l’est dans celui des Etats-Unis. »

Le hygge fonctionne particulièrement bien lorsque l’hiver s’installe. Des envies de « cocooning », le mot anglais se rapprochant le plus du terme danois, se font sentir. C’est une période que l’on passe principalement chez soi, en famille ou avec des amis, d’où « l’importance de la décoration pour les Danois, mais aussi des notions de partage et de solidarité », explique Malene Rydahl, auteur de « Heureux comme un Danois ».

Comment appliquer la recette nordique ?

Pour accéder au bonheur au plus vite, il faut garder en tête que les moments partagés avec les gens que l’on aime, les petites attentions que l’on se fait, sont la clé. Le confort, la chaleur, la convivialité sont les maitres mots. Prendre le temps de jouer avec ses enfants, commencer un livre, s’octroyer du temps, le vrai bonheur se cache dans des plaisirs gratuits. La France occupe le 32e rang des pays les plus heureux du monde en 2016, il y a donc du travail !

Helen Russel, journaliste britannique qui a choisi de s’installer au Danemark, nuance la philosophie en expliquant « C’est à la portée de tout le monde de prendre un bain chaud après une longue journée ou boire un verre de vin dans un bar à la lumière des chandelles. Ce sont des moments hygge, même si on ne les nomme pas comme tels. La différence avec les Danois, c’est qu’eux en font une priorité, un rituel régulier ».

 

 

PARTAGER
Anne
Rédactrice Web & Bénévole chez Axonpost.com pour ma veille personnelle et professionnelle.

Laisser une réaction