Augmentation de 29% des véhicules électriques : la France se place comme un leader

0
244

Selon le dernier baromètre de l’Avere, la réponse à cette question serait positive, du moins pour le moment. Près de 70.000 véhicules électriques légers ont été immatriculés en France en 2019, représentant une progression de 29 %. Qui sont les manufacturiers préférés des Français et ceux en pôle position dans le domaine ?

Les voitures électriques dans l’Hexagone

La voiture électrique par excellence en France… est française. En effet, la Renault Zoe a plus d’une longueur d’avance sur la compétition, représentant à elle seule 44 % des immatriculations de véhicule électriques pour particuliers. Son plus proche compétiteur, la Tesla Model 3, n’atteint que 15 % du marché et la Nissan Leaf, qui complète le podium, moins de 10 %.

De manière inattendue, la plus forte hausse de vente de véhicules électriques en 2019 s’est effectuée sur les deux-roues, avec une augmentation spectaculaire de 43 %. Pendant ce temps, la vente de véhicules hybrides se maintient, alors qu’elle représente 26 % de tout type de véhicule électrique vendus en France.

Une autre tendance qui se maintient elle aussi, que ce soit pour les véhicules électriques ou à essence, est l’achat de pièces automobiles en ligne. On peut tout trouver, des phares aux amortisseurs dans la boutique en ligne piecesauto24.com par exemple, et à des prix compétitifs. Ces sites de vente de pièces détachées sont en plein essor, surtout à l’heure du DIY et du recyclage. Les particuliers tendent de plus en plus à réparer leurs véhicule eux-même, tant par souci financier qu’écologique. Pour reprendre l’exemple des amortisseurs, on peut compter sur une facture jusqu’à quatre fois moins cher en les achetant en ligne qu’en les faisant réparer en garage.

Les leaders du marché de la voiture électrique

Alors, qui est le numéro 1 mondial de la voiture électrique ? Cela peut surprendre, mais ce n’est ni Tesla, ni Renault-Nissan. Il s’agit d’un manufacturier Chinois qui propose la marque BYD. Ses ventes de près de 250, 000 voitures, 100 % électrique, en 2018, ont devancé de peu celles de Tesla. Si cette marque est peu connue dans le monde, cela n’a rien de surprenant. Il y a seulement 10 ans, BYD (Build Your Dreams) n’était encore qu’un fabricant de batteries électriques.

Les dirigeants de BYD ont parié sur le besoin d’énergie et de transports individuels de la Chine avant tout le monde, tout en prenant note d’un niveau de pollution qui devait exclure, à court terme, la voiture thermique. Le constructeur a donc orienté sa production vers les voitures à énergies alternatives.

Mais Tesla n’a pas dit son dernier mot. En seulement 357 jours, la marque a construit une manufacture géante à Shangaï et sortit sa première voiture électrique, un Model 3, Made in China ! Vu l’importance de cet événement, Elon Musk a lui-même participé à l’inauguration de l’usine le 7 janvier, manquant ainsi le nouveau lancement de SpaceX et l’ouverture du CES à Las Vegas.

Le milliardaire américain s’est vu octroyer le droit de bâtir la première usine automobile en Chine détenue à 100 % par un constructeur étranger. Il compte bien en profiter pour devenir le leader du marché.

PARTAGER
Avatar
Webmaster et éditeur de sites Web. Je partage ma veille sur l'actualité sur Axonpost

Laisser une réaction