Comment gérer les conflits au travail ? Voici 5 cas pratiques décryptés par des experts.

0
244

Les conflits au travail ne manquent pas, et ce, peu importe votre poste, votre secteur d’activité et votre personnalité effacée. Les espaces de travail sont généralement soumis à une certaine pression. Ce qui crée des situations tendues : des hostilités ou des reproches, etc. Mais votre bien-être à votre poste dépendra de votre manière de gérer ces petits conflits. Voici 5 techniques décryptées par des experts.

1.      Prendre le temps de la réflexion

Travailler en communauté n’est jamais facile. Il faut apprendre à vivre avec les petits défauts de chacun et à régler les situations compliquées en utilisant diplomatie et rigueur. Il ne s’agit pas d’attaquer simplement la personne qui a un comportement gênant ou qui a une personnalité bien différente de la vôtre. Il faut prendre le temps de la réflexion, voire demander à d’autres collègues de confiance si l’objet du conflit est uniquement une différence de point de vue ou si le sentiment d’agacement est répétitif et collectif. En tous les cas, un conseil : n’agissez pas sous le coup de la colère. Parlez seul à seul avec votre collègue et exprimez simplement et calmement votre point de vue pour régler le conflit. C’est plus productif !

Si vous désirez vous former en gestion de conflits, vous pouvez ragrder des solutions et conférences d’experts ici : https://relaxation-bio-dynamique.com/formation-gestion-conflits/

2.    Faire intervenir une tierce personne

L’intervention d’une tierce personne, un manager, un DRH ou un autre collègue, peut également faciliter la gestion du conflit. Le but étant de permettre à chaque protagoniste d’exprimer son point de vue sans s’attaquer et à trouver un compromis pour qu’aucun ne se sente léser.

Pour désamorcer rapidement les situations compliquées, une réunion hebdomadaire organisée par le manager peut être une bonne idée. Ceci aidera à mieux gérer les conflits au travail. Mais dans ce cas, ce dernier devra trouver des solutions sur mesure selon qu’il s’agit d’un conflit de point de vue, de délégation de tâche ou simplement de procédé.

3.    Proposer un ultimatum

L’ultimatum est une alternative idéale si le conflit concerne un manager direct. C’est un moyen pour garder des rapports cordiaux tout en obtenant ce dont vous avez besoin pour mieux travailler. Mais attention à la présentation de vos arguments. Vous devez rester calme et discuter de vos demandes à votre responsable en insistant à la fin que vous avez d’autres recours pour parvenir à vos fins au besoin.

Il est plus conseillé de passer par cette option que de directement sauter votre hiérarchie au risque de subir des représailles en retour. Et quitte à passer outre votre responsable, autant avoir des preuves solides à présenter : un mail par exemple.

4.    Jouer sur le collectif

Pour les situations compliquées qui peuvent engendrer des conflits collectifs et des grèves générales, il faut justement insister sur l’argument du « bien-être collectif ». Cela permettra de désamorcer rapidement la situation. Vous devez présenter des arguments solides en prenant aussi soin d’insister sur les contraintes auxquelles vous devez répondre. Puis réorganiser vos équipes internes avant de faire intervenir des experts venus de l’extérieur. Ce qui vous aidera aussi à mieux gérer la situation.

5.    Chacun a ses défauts

Il arrive qu’un manager fasse des erreurs, comme tout le monde, lors de la prise de décision dans une entreprise. Dans ce cas, le plus important à faire est de remettre en question la décision prise. En effet, peser le pour et le contre permettrait de faire la lumière sur ce qui a induit en erreur un responsable d’entreprise. Après avoir admis qu’il y a eu une mauvaise décision, il est important d’admettre la faute et de faire part d’humilité.

PARTAGER
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction