Embauche RH : les PME au cœur de l’embauche

0
350

Influencés par une conjoncture économique bien orientée et par l’émergence de nouveaux métiers liés à la transformation numérique, les recrutements de cadres ont progressé de 10 % en 2017. Cette enquête est menée par APEC-ANDRH (Association nationale des directeurs des ressources humaines).

Des chiffres en pleine mouvance

Grâce à l’étude, nous avons pu établir une répartition des cadres recrutés en RH par la taille de l’établissement en 2017 :

  • 38 % pour les entreprises de 1 à 19 salariés
  • 26 % pour les entreprises de 20 à 99 salariés
  • 15 % pour les entreprises de 200 à 499 salariés
  • 11 % pour les entreprises de 100 à 199 salariés
  • 10 % pour les entreprises de 500 salariés et plus

Pierre Lamblin, directeur des études à l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) s’exprime sur le sujet : « Comme d’autres fonctions-cadres, la fonction RH bénéficie de la très bonne dynamique du marché de l’emploi cadre et des transformations en œuvre dans les entreprises dans lesquelles elle est très impliquée pour accompagner les collaborateurs dans une relation de proximité avec les managers ».

Des postes polarisés sur les entreprises de service

Selon l’étude, les recrutements de cadres RH se sont centrés sur les PME : 64 % dans les établissements de moins de 100 salariés, et plus particulièrement ceux ayant entre 1 et 19 salariés.

Ces postes sont concentrés en Île-de-France à hauteur de 37 %, devant la région Auvergne-Rhônes-Alpes, qui concentre 12 % de ces recrutements. 74 % des recrutements ont eu lieu dans les services, plus particulièrement dans les services b2b.

D’où vient cette agglutination vers les TPE ? Tout simplement du nombre important et croissant des petites structures dans le tissu économique français. Pourtant, les PME n’attirent que 51 % de l’ensemble des recrutements de cadres (toute fonction confondue).

Pourquoi les PME ?

Suite à ces chiffres qui suscitent certaines interrogations, l’APEC émet quelques hypothèses. Tout d’abord, les établissements ont besoin de structurer leurs processus de recrutement, de développement RH, de gestion du personnel, etc. pour accompagner et accélérer leur croissance.

Les recrutements pour les TPE concernent souvent des missions RH partagées entre plusieurs établissements, nécessitant des déplacements.

Enfin, les recrutements pour les établissements de moins de 20 salariés se situent souvent à la limite de plusieurs fonctions dont celle des ressources humaines : « Les personnes recrutées ne vont pas être forcement mobilisé sur des missions RH. 100 % de leur temps », explique l’étude.

Bien qu’il soit en légère baisse, le nombre de candidatures RH disponibles reste à un niveau très élevé et très largement supérieur à celui d’autres pôles. Cela grâce au nombre des métiers RH. En fait, l’APEC constate une forte diminution du nombre de candidatures par offre, alors que chez les informaticiens ou les cadres d’études R&D, on dénombre encore moins de candidatures.

Pour conclure, la société d’étude indique que compte tenu des prévisions de croissance en demi-teinte, le volume de cadres recrutés dans le domaine des RH ne devrait pas évoluer significativement et pourrait être stable en 2018.

PARTAGER
Webmaster et éditeur de sites Web. Je partage ma veille sur l'actualité sur Axonpost

Laisser une réaction