Entreprise : Les étapes pour ouvrir un compte professionnel

0
318

Vous souhaitez améliorer le bon fonctionnement de votre entreprise ? Vous voulez avoir toutes les informations pour ouvrir un compte bancaire pour votre société ? Découvrez ci-dessous les informations nécessaires pour le faire. 

Est-ce obligatoire ?

C’est une question souvent posée par les jeunes entrepreneurs. Et bien sachez que la réponse est non. Il n’est pas obligatoire si le chiffre d’affaires est inférieur à 5000€. La plus simple raison de posséder un compte professionnel est de poser la différence entre le patrimoine personnel de l’entrepreneur et le patrimoine de l’entreprise. Cette raison est primordiale car en cas de perte, le patrimoine de l’entreprise sera révisé dans les détails. Aussi, posséder un compte d’entreprise contribue fortement à la simplification de la gestion du domaine de la finance. 

Quelles sont les étapes à suivre ?

La première étape est la possession du numéro d’immatriculation de l’entreprise. Cela prouve qu’une entreprise est bien inscrite au répertoire des métiers ou au Registre du Commerce et des Sociétés. 

Contrairement à l’ouverture d’un compte personnel, ouvrir un compte professionnel n’est pas quelque chose de simple. Il faut que l’entrepreneur identifie les besoins de sa société avant de choisir une banque. Cela signifie qu’il faut analyser toutes les offres de différentes banques. Ceci afin de pouvoir opter pour celle qui convient le plus aux stratégies de l’entreprise dans le long terme. Ces analyses peuvent être basées sur le statut juridique de l’entreprise (SA, SARL, SAS, EURL, etc.), le montant des frais bancaires, les différents tarifs, les instruments de paiement à disposition, les conditions de retrait et de versement, etc.

La prochaine étape consiste à préparer les divers documents, après avoir choisi la banque.

  • Comme ce qui a été dit précédemment, l’entreprise doit avoir un numéro d’immatriculation. Il est donc essentiel qu’une preuve de cette immatriculation soit fournie.  Ceci peut être une immatriculation du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) si l’entreprise possède le statut de commerçant (bien défini par la Loi de commerce) ou artisan employant au moins 10 individus. Ou bien une immatriculation du répertoire des métiers qui date moins de 3 mois si on est artisan.
  • Dans le but de justifier l’activité professionnelle, un extrait Kbis datant de moins de 3 mois doit être présent. Si l’entreprise exerce une activité libérale, c’est une preuve d’inscription au registre de l’INSEE qui sera utile : numéro SIREN et code APE. 
  • Le titulaire du compte (les personnes qui peuvent effectuer des opérations sur le compte selon l’organigramme de l’entreprise) ou le dirigeant de la société doivent également fournir une pièce d’identité ou un passeport. De plus, le président doit fournir un justificatif de domiciliation si l’entreprise est domiciliée chez lui. S’il est hébergé, ce justificatif de domiciliation sera accompagné d’une attestation d’hébergement approuvée par l’hébergeur. Il est à noter que ces justificatifs doivent être datés de moins de 3 mois. En gros, un dossier qui justifie la domiciliation du siège social doit être délivré. Dans le cas où l’entreprise se trouve dans un local commercial, la présentation d’un contrat de bail sera acceptée.

Une fois toutes ces étapes bouclées, vous pouvez maintenant procéder à l’ouverture du compte. 

PARTAGER
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction