Guide de la finance verte

0
484

Avec les problèmes liés au changement climatique, les initiatives en faveur de l’environnement se sont multipliées au fil des années. Parmi lesquelles s’alignent : la finance verte. Comment définir ce concept financier ? Quelles sont ses caractéristiques ?

Définition de la finance verte

La finance verte regroupe les projets et opérations financières visant à lutter contre le réchauffement climatique. Sa priorité est d’encourager la distribution d’une gamme de produits ayant des impacts positifs sur l’environnement.

Si dans la finance traditionnelle, la rentabilité est le principal point prise en compte dans le financement d’un projet, dans la finance verte, le respect de l’écologie est une des conditions d’obtention d’une aide ou d’un prêt.

L’entrepreneur se doit aussi de promouvoir un produit utile pour le développement durable. Lors de la fabrication des produits, il faudra donc prendre en compte non seulement les critères environnementaux, mais aussi sociaux. Une entreprise, qui favorise la création d’emplois dans un village, par exemple, aura plus de chance de bénéficier d’aides dans la finance verte. Cela est due au fait que ces projets ont le soutien de l’Etat.

L’objectif du système est d’inciter les entrepreneurs à faire des investissements rentables en tenant compte à la fois des convictions sociales et environnementales.

Les outils de la finance verte

Il n’existe pas beaucoup d’outils dans ce mode de financement comme indiqué sur ICD-Fiduciaries. Néanmoins, ces méthodes incitent déjà les créateurs de projets à se tourner vers des investissements durables. Parmi ces systèmes de financement, on distingue l’obligation verte ou green bonds et les fonds verts.

Le green bond, consiste à émettre un emprunt sur le marché en vue d’accorder un financement sur un projet qui promeut la transition écologique. Cette initiative émane soit d’une collectivité locale ou d’un organisme étranger ou d’une société. En ayant recours à cette obligation verte, il est nécessaire de fournir la liste des projets financés et d’expliquer dans un rapport le caractère vert de chaque investissement.

Les fonds verts, sont accordés en fonction des notes obtenues par les entreprises sur les critères ESG. Cet outil prend en compte les points suivants : la gestion des déchets, la gestion de l’eau et de l’énergie.

Notons que dans les établissements bancaires, les prestations et produits de finance verte bénéficient d’une diminution des intérêts lorsqu’il est prouvé que leur crédit est utilisé dans un objectif environnemental.  Ainsi, un projet ayant pour finalité de construire des maisons écologiques aura plus de chance d’obtenir une réduction auprès du banquier.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction