Les Français sont inquiets de leurs situations financières

0
695

L’arrivée de la nouvelle année, et du vaccin tant attendu, n’a pas calmé les inquiétudes des Français à propos de leurs situations financières. Non seulement ont-ils dû faire face aux confinements de 2020 qui ont créé des pertes d’emplois, il reste encore une incertitude totale sur les développements à venir en 2021. Il n’est donc pas surprenant qu’une étude démontre que 43 % des Français craignent une dégradation de leurs finances cette année.

Chat échaudé craint l’eau

Après avoir vécu de nombreux rebondissements durant cette crise sanitaire du coronavirus, qui ne semble plus vouloir se terminer, les Français s’inquiètent de leur futur. La sérénité ne règne pas dans les ménages, alors qu’ils entreprennent 2021 avec un reconfinement potentiel dans le viseur, comme leurs voisins Allemands et Britanniques. Chacune de ces périodes rend une partie des commerçants plus fragiles, et cela peut se terminer par de nouvelles pertes d’emplois ; ce que les Français comprennent très bien.

De plus, certains d’entre eux ont dû s’endetter encore un peu plus en 2020 et ils se demandent aujourd’hui comment reprendre le contrôle de leur budget avant qu’ils ne soient plus en capacité de payer leurs mensualités. Cette situation est alarmante, car elle affecte aussi le moral des Français, ce qui se répercute aussi sur l’économie, alors qu’une majorité préfère épargner.

Une vision pessimiste du futur économique du pays

Un sondage Opinion Way, publié le 22 décembre dernier, ne laisse place à aucun doute sur l’état d’esprit des Français, face à la situation économique du pays dans les mois à venir. En effet, ils sont 81 % à penser qu’elle va se détériorer dans un futur proche. Et ce n’est pas la campagne de vaccination qui les rassure. Alors que près de 60 % admettent qu’ils ne pensent pas se faire vacciner, il y a aussi moins de 40 % des Français qui pensent que le vaccin aura un effet positif sur la situation.

Le taux général de négativité se trouve entre 40 % et 50 %. Chez les femmes, il atteint 45 % (supérieur aux hommes). La région nord-ouest est la plus pessimiste, elle aussi à 45 %, mais de peu puisque la région la plus positive (sud-ouest) est tout de même à un taux de négativité élevé, à 41 %. Les plus jeunes et les adultes en fin de carrière sont les plus craintifs avec un pourcentage dépassant la moitié de cette population, face à leur situation financière. Enfin, les partisans de gauche sont plus pessimistes que ceux de droite. Il ne reste plus qu’à espérer que la vie économique du pays reprendra des forces rapidement.

PARTAGER
Avatar
Webmaster et éditeur de sites Web. Je partage ma veille sur l'actualité sur Axonpost

Laisser une réaction