Crédit immobilier : quelles sont les clés d’une bonne négociation ?

0
214

Même si les taux d’intérêt des crédits ont tendance à être bas actuellement, il est nécessaire de négocier au maximum le crédit immobilier. En général, à partir du moment où vous aurez signé la promesse ou le compromis de vente, vous disposez de 45 jours pour cette action afin de bénéficier d’un prêt immobilier avantageux. En particulier en ce qui concerne les frais collatéraux comme les frais de dossier, les assurances, etc. Pour y arriver, voici quelques tuyaux qui pourraient vous être utiles pour la réalisation de votre projet immobilier.

Mettre en valeur votre profil emprunteur

Pour réussir à convaincre votre banquier, il vous faudra présenter les bons arguments. Pour ce faire, vous devez tout d’abord attirer l’attention de celui-ci afin qu’il puisse avoir confiance et voir en vous un client en quête d’une relation commerciale à long terme. Pour un prêt immobilier donc, il est important que vous ayez un apport personnel d’au moins 10 % du coût du bien qui permet de couvrir les frais de notaire et les frais de garantie. Pour ceux qui disposent d’un apport plus important, même entre 15 à 30 %, il est plus facile de contracter un crédit immobilier avec une importante réduction des taux.

En plus de l’apport, vous devez absolument faire savoir que vous disposez d’un taux d’endettement faible. Vous devez quand même savoir que le taux d’endettement est calculé selon vos revenus et charges financières mensuels. Il est à noter qu’il ne doit pas dépasser 33 %. En d’autres termes, si vous percevez des revenus élevés, la banque est en mesure de franchir cette limite de 33 %. La bonne gestion de votre compte est également un point important à voir, notamment pas de crédit à la consommation en cours, incidents de paiement, etc. Tous ces éléments sont de réels atouts pour négocier son crédit immobilier.

Faire jouer la concurrence pour mieux renégocier son crédit immobilier

Bien que vous ayez souscrit à l’offre de crédit immobilier, vous avez encore un délai de réflexion de 10 jours au minimum. Durant cette période, vous avez encore l’opportunité de faire jouer la concurrence entre les banques et établissements emprunteurs afin de bénéficier d’avantages supplémentaires. Pour ce faire, vous pourrez faire le tour de plusieurs banques pour la mise en concurrence. Dans d’autres cas, vous pourrez toujours faire appel au savoir-faire d’un courtier en crédit immobilier. Il est en mesure de négocier pour vous auprès des établissements.

Vous pourrez ainsi bénéficier de très bonnes conditions d’emprunts, notamment pour les taux d’intérêt et le coût des frais. Vous pourrez tout de même être serein, car le service est souvent gratuit. En général, si vous souscrivez à cette banque, le courtier percevra une commission. Sur ce, vous devez avoir conscience que les offres des différents établissements bancaires ne sont pas toutes les mêmes. Faire une comparaison sera donc une issue fiable pour choisir celles qui correspondent à vos capacités et ressources. Ce sera une action indispensable pour espérer de réussir la renégociation de son prêt immobilier.

PARTAGER

Laisser une réaction