Un peu, beaucoup ou presque pas de pourboire ! Les Français, numéro 1 des radins

0
1110

Deux trois sous sur la table, un billet sous son verre, le pourboire est universel. Il est l’expression de notre gratitude quand on est au restaurant ou dans un bar. Si le doute planait jusqu’ici, aujourd’hui c’est prouvé. Plus ingrats que d’autres nationalités, des études effectuées par une compagnie d’assurance britannique ont démontré que les Français ont battu le record de l’ingratitude en pourboires. Nous serions apparemment tout en haut du classement devant les Italiens.

Radin ou économe ?

Laisser quelques monnaies pour le serveur après le repas ou un verre reste une option pour un Français. L’enquête a été menée dans plusieurs destinations très touristiques à travers le monde : Barcelone, Las Vegas, etc. Et visiblement, le comportement des Français est le même partout. Serions-nous définitivement devenus Monsieur et Madame Grippe-sous ? Peut-être bien ! Parce que chez nous, il n’y a pas de petites économies. L’étude anglaise révèle qu’en moyenne, le pourboire représente tout de même 11 % de la facture.
Sur Internet, la donne est similaire puisque les français sont en permanence à la recherche de moyens de réduire la facture via codes promos, cashbacks et autres ventes privées, ce qui explique le succès de sites comme Radins.com ou https://www.instant-codes.fr

Qui sont les plus généreux ?

Les pourboires laissés par les Américains sont les plus appréciés. Pas de surprise ! Aux États-Unis, le pourboire est ancré dans la culture. C’est presque obligatoire de laisser un petit quelque chose en guise de remerciement. Conscients du travail que le service implique et du maigre salaire des serveurs américains, ils sont plus généreux. C’est honteux pour un Américain de donner un pourboire inférieur à 15 % de sa note, parfois cela peut atteindre 20 %.
Les Allemands se trouvent en deuxième place du classement. Un peu comme aux États-Unis, ils considèrent le pourboire comme une rémunération à part entière. Ce n’est pas compris dans l’addition et ne pas en laisser ou en laisser peu est très mal vu.
Ce serait donc culturel ! D’ailleurs, il y a des pays où c’est l’inverse. Donner un pourboire au Japon, c’est humiliant tandis que chez nos amis Canadiens et Anglais, c’est obligatoire.

L’exigence à la française nous rendrait radins !

La qualité du service compte beaucoup. Pour un Français, son tip, il faut le mériter. Un service parfait pour un pourboire « juste ». L’ensemble de la qualité du repas ou de la prestation, du service, du lieu et des petites attentions du serveur fait l’ensemble de la satisfaction. Mais comme nous adorons ronchonner et chercher la petite bête, ce n’est jamais totalement satisfaisant !
Une question se pose. Sommes-nous radins ou simplement exigeants ?
Ce qui est certain, c’est que les Français sont perçus comme les plus avares au moment de récompenser l’accueil et le service. Ce petit geste est tout simplement en voie de disparition. On compte déjà près de 16 % de Français qui n’en laissent plus.

PARTAGER
Webmaster et éditeur de sites Web. Je partage ma veille sur l'actualité sur Axonpost

Laisser une réaction