Découverte : des signaux radio émis depuis une autre galaxie

0
991

Du côté de l’observatoire de Parks en Australie, l’excitation est à son comble. Les astronomes viennent en effet de capter un sursaut d’onde radio rapide, un phénomène incroyable émit à 5,5 milliards d’années-lumière de la terre !

parkescorriebarklimoreflickr

Un phénomène rare…

Voila le type d’informations toujours difficile à saisir tant il nous fascine et nous dépasse. L’année a bien commencé pour les chercheurs de l’université de Swinburne en Australie lorsqu’ils ont capté en temps réel ce que l’on appelle un sursaut d’ondes radio rapide, ou FRB (Fast Radio Burst). Ce qui est incroyable avec ces signaux radio, c’est qu’ils se sont produits à 5,5 milliards d’années-lumière de la Terre, hors de la Voie Lactée. On estime qu’il se déplace à 300 000 mètres par secondes, soit la vitesse de lumière.

…mais pas nouveau

De tels phénomènes se sont déjà produits, puisque depuis 2007 les revues spécialisées ont mentionné l’existence de ces sursauts, sans toutefois pouvoir leur donner d’explication. La dernière fois date de juillet 2014, lorsque le télescope d’Arecibo à Porto Rico, le plus puissant du monde, a détecté des impulsions radio ultrarapides. Autrefois, les sursauts étaient considérés comme des erreurs de mesures, mais le fait d’avoir assisté au phénomène en direct prouve une fois encore que les mystères de l’univers n’ont pas fini de surprendre les passionnés et scientifiques. D’après eux, l’origine de ce sursaut « pourraient avoir potentiellement dégagé autant d’énergie en quelques millisecondes que ce que le soleil produit en 24h »,  a déclaré le docteur Mansi Kasliwal.

Des explications encore hasardeuses

Parmi les hypothèses avancées pour expliquer de telles réactions, on parle de l’évaporation d’un trou noir, d’une collision entre étoiles à neutrons ou d’autres ayant un champ magnétique surpuissant. D’autres encore évoquent tout simplement un moyen pour les extra-terrestres de communiquer avec la terre… Pour en connaitre l’origine, les scientifique devront capter une nouvelle fois le même signal, seul moyen de déterminer sa localisation et sa date d’origine !

 

PARTAGER
Rédactrice Web & Bénévole chez Axonpost.com pour ma veille personnelle et professionnelle.

Laisser une réaction