E-commerce : des inquiétudes liées aux pannes du protocole « 3D Secure »

0
1730

Mis en place par les groupes américains Visa et MasterCard, « 3D Secure » est un protocole qui consiste à utiliser un code secret reçu par SMS indispensable pour la finalisation d’une transaction. Mais depuis un mois, le système sécurisé de paiement sur internet fait l’objet de pannes répétitives. Sans aucune information fiable sur l’origine du problème, les e-commerçants français commencent à s’inquiéter à l’approche de Noël. 3dsecure

Des soucis dans de nombreux secteurs

Que

ce soit pour les Banques Populaires, le Crédit Agricole, les Caisses d’épargnes et de milliers d’autres sites marchands, les problèmes de finalisation des achats en lignes ont commencé au mois d’octobre. Même si le client a bel et bien rempli son panier, les commandes diminuent à cause de ces incidents. Parce qu’aucune explication précise n’a été donnée par les groupes américains Visa et Mastercard, les refus d’acceptation d’une transaction  peuvent venir d’une tentative de fraude, d’un bug du système ou d’un problème d’authentification. D’après l’explication de René Cotton, cofondateur et directeur technique de la solution de vente en ligne Wizishop, le taux de faux positifs ne cesse d’augmenter avec « 3D Secure ». Cela est probablement dû à une mauvaise conception du système devenu indispensable pour déjouer les fraudes sur internet. À noter que depuis octobre 2008, les Français ont rencontré de nombreux problèmes liés à « 3D Secure » et les banques n’ont jamais donné les réelles sources des refus de paiement. De son côté, la société Ogone du groupe Ingenico rapporte qu’en 2013, seulement un quart des e-commerçants ont utilisé le système parce qu’ils étaient bien conscients de ces soucis de fonctionnement. Il est à noter que bien qu’étant une super protection, 3D secure est également un immense frein pour la conversion comme nous l’explique Arnaud Nicolas spécialiste du référencement d’e-shop.fishing

Un trou noir pour les e-marchands

Pour Régis Chouraqui, le fondateur de Blackchili, une agence spécialisée dans le conseil e-commerce, il s’agit d’un trou noir pour les e-marchands qui achètent le service « 3D Secure » et qui demandent des explications auprès des banques qui sont les seules à pouvoir déceler les causes de ces pannes. Et lorsque l’AFP enquête auprès des banques, aucune réponse n’a été fournie. Il en est de même du côté des hébergeurs (Wordline, Porsodie-Capgemini) qui déclinent leur responsabilité dans cette affaire. Parmi les causes probables de ces pannes, les experts citent des SMS non aboutis, des tests réalisés par les banques, des certificats non valides, etc. Pour les e-commerçants, il serait peut-être temps de trouver une solution radicale pour éviter que le problème n’affecte Noël, une période importante qui marque l’essor du e-commerce.

 

PARTAGER
Webmaster et éditeur de sites Web. Je partage ma veille sur l'actualité sur Axonpost

Laisser une réaction