Quelles sont les différentes plantes les plus utilisées en parfumerie ?

0
225

La nature est très généreuse en matière de senteurs. En utilisant des fleurs parfumées, des feuilles aromatiques, ou encore des graines odorantes, les créateurs de parfums ne manquent pas d’imagination pour composer l’accord parfait.

Dans ce texte, nous parlerons des plantes les plus utilisées dans la fabrication de parfum.

L’immense diversité de la flore est une source inépuisable d’inspiration pour les parfumeurs. De l’ambre au vétiver, en passant par l’œillet, la rose, le nard et bien d’autres encore, découvrez quelles plantes ont la cote en parfumerie.

Les plantes utilisées en parfumerie : lesquelles ?

Certaines plantes des jardins entrent aussi dans la composition de parfums et eaux de toilettes. Leurs entrées dans les ateliers des parfumeurs sont justifiées par les senteurs remarquables dues aux molécules volatiles qui en sont extraites.

Rose, mimosa, lavande, tubéreuse, jasmin, violette font partie des floraisons prisées pour leur odeur comme pour leurs vertus odorantes.

Les plantes utilisées en parfumerie comprennent des fleurs, fruits, pourpre terre, de nombreuses plantes aromatiques (menthe, romarin, lavande…) et plus rarement des lichens. La composition chimique est complexe, l’extraction aussi.

Mais un parfum sans ingrédients végétaux n’aurait ni odeur ni saveur. Les plantes les plus utilisées en parfumerie sont :

  • Asperula odorata,
  • Cinnamomum verum,
  • Citrus limon,
  • Lavandula angustifolia,
  • Mentha piperita,
  • Pimpinella anisum
  • Piper nigrum.

Quelle est la composition d’un parfum ?

Un parfum est constitué d’un accord de notes odorantes. Selon leurs intensités, on distingue trois types de notes : en tête, cœur et fond. Les constituants d ‘une fragrance comprennent à la fois des matières premières naturelles et des synthétiques.

La composition d’un parfum est bien plus complexe que l’on pourrait le croire. Chaque note a son importance afin de créer une harmonie parfaite mais également de perdurer dans les sens de celui qui saura l’apprécier et la porter. Le parfum se transformera alors en véritable madeleine de Proust.

À lire également : Le patchouli : un parfum de mai 68

PARTAGER

Laisser une réaction