Le recrutement de médecins étrangers en France

0
8670

Afin d’endiguer les difficultés qui prévalent dans le secteur de la santé, et qui sont dominées par l’épineuse problématique des déserts médicaux, la France s’est inscrite dans une politique d’optimisation du recrutement médecin, qui apparait d’ailleurs comme une des solutions les plus efficaces. Seulement voilà : depuis lors, l’effectif des praticiens étrangers exerçant dans l’Hexagone augmente constamment, une surprenante réalité qui suscite pas mal d’interrogations. Quelles sont les raisons de cet exode, et quelles en sont les implications ? Toutes les réponses dans les lignes suivantes.

Recrutement de praticiens étrangers : état des lieux actuel en France

C’est devenu un secret de polichinelle : les médecins d’autres nationalités se font de plus en plus nombreux en France, ce qui attribue au recrutement médecin français une forte connotation étrangère. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon de récentes statistiques, un praticien sur quatre inscrits à l’ordre national des médecins de l’Hexagone est né à l’étranger, et un médecin sur dix environ est titulaire d’un diplôme européen, ou extra européen.

Certes, cela ne freine aucunement l’objectif initial du recrutement des professionnels de santé, à savoir l’éradication des déserts médicaux ; de nombreuses plateformes spécialisées en recrutement médical comme pnp-conseil.com s’y attèlent d’ailleurs fort bien. Cependant, les enjeux de cet aspect complexe de la démographie médicale restent particulièrement difficiles à cerner, d’autant plus que la situation en elle-même est confuse, déjà par sa dénomination.

Il faut en effet comprendre que la question du « recrutement médecin étranger », selon l’appellation fréquemment employée dans les médias, recouvre plusieurs réalités bien distinctes. Elle englobe non seulement les médecins étrangers ayant obtenu leur diplôme en France et y poursuivant leur carrière, mais également les Français ayant obtenu leur diplôme à l’extérieur et exerçant dans l’Hexagone, ainsi que les médecins nés à l’étranger, mais ayant effectué leurs études, et résidant depuis lors en France. Mais comment de tels flux migratoires peuvent-ils donc s’expliquer ?

Les raisons de l’exode médical vers la France

La principale raison qui motive cette migration, c’est la situation qui prévaut actuellement dans le secteur de la santé, faute de recrutement médecin adéquat. Ce qu’il faut savoir, c’est que l’organisation des études médicales en France, avec un numerus clausus pas toujours adapté à la croissance des besoins de santé, place le pays en situation de pénurie de praticiens qualifiés ; ceci justifie le fait que les médecins étrangers aient une myriade d’opportunités de carrière médicale dans les cliniques privées françaises.

Par ailleurs, il faut mentionner le manque d’attractivité de certaines spécialités médicales, qui se traduit par une vacance importante de postes hospitaliers, plaçant de fait les praticiens étrangers en chefs de file pour combler le manque, et limiter l’étendue des déserts médicaux.

Au-delà des insuffisances dans le recrutement médecin, des facteurs récurrents, à la fois socio-économiques et historiques sont aussi en cause : la France partage et entretient avec certaines régions du monde (notamment le Maghreb) un héritage historique et des relations particulières, qui permettent aux médecins de ces nations de poursuivre aisément leur carrière dans l’Hexagone.

En outre, cet exode massif s’explique par la quête d’une vie meilleure, en l’occurrence de meilleurs salaires et conditions d’exercice.

Un recrutement gagnant-gagnant

Loin d’avoir une connotation péjorative, l’augmentation du taux de praticiens étrangers en France s’avère plutôt avantageuse, à divers niveaux. D’une part, comme évoqués précédemment, qualité de vie et revenus sont au rendez-vous chez les médecins étrangers embauchés. Le système privé français rémunère effectivement les médecins à l’activité sans plafond, même s’il est vrai que les conditions requises pour exercer la médecine en France ne sont pas toujours faciles à remplir.

D’autre part, ce recrutement médecin permet tout de même aux structures hospitalières de combler leurs postes vacants et de carburer à plein régime, ce qui à long terme contribuera à l’amélioration de l’accès aux soins, et à l’éradication des déserts médicaux qui jonchent le pays.

PARTAGER
Avatar
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction