L’irlande : Pays magique et paysages suprenants

0
537

Battue par les vents, sauvage et brute, l’Irlande et ses vertes prairies, ses lacs inquiétants et son peuple fier constitue une destination hors-norme, plus mystérieuse et envoûtante qu’il n’y parait.

Un pays pour tous

Ses dernières années, l’Irlande a vu doubler le nombre de ses visiteurs. Si ses paysages et traditions séduisent, c’est aussi sa petite taille qui est son plus bel atout. Le temps d’un week-end à Dublin, de quelques jours dans les régions de Cork, du Connemara et du Kerry, peu importe son budget, l’Irlande a de quoi offrir ! A l’image de son territoire, la capitale est petite. Parmi les sites à voir, le Trinity College et le Livre de Kells, St Patrick’s Cathedral, la National Gallery, la prison historique de Kilmainham, Phoenix Parc, ici les idées ne manquent pas !

De nombreux touristes ne font pas l’impasse sur la brasserie Guinness, parait-il immanquable ! Le soir, le quartier branché de Temple Bar où se trouvent les pubs historiques est une étape intéressante pour qui souhaite pleinement s’imprégner de la culture irlandaise.

Tout autour de la capitale se trouvent divers sites historiques, à commencer par Newgrande, un passage funéraire préhistorique, ou encore la Boyne Valley et le monastère de Glendalough, dans les Wicklow Mountains.

La plus jolie ville d’Irlande, Kilkenny, se trouve au sud-est du pays, elle est avoir, à moins que l’on préfère découvrir le côté sauvage de l’Ile, du côté de la superbe péninsule du Ring of Kerry par exemple.

Châteaux, musique et paysages

L’Irlande est connue pour ses paysages grandioses et surtout leur variété. On passe en quelques kilomètres du parc naturel de Killarney aux allures lunaires de la région du Burren, du château fort de Cahir, à celui de Blarney, aux bonnes tables de Kinsale, ville portuaire réputée pour sa gastronomie.

Les férus d’histoire ne manqueront pas de se rendre à Cobh, ville emblématique qui a vu des millions d’émigrés partir vers l’Amérique, et les fans de musique prendront le temps à Galway, très agréable. Le sud-ouest compte de nombreuses péninsules, parmi lesquelles Glengariff qui offre une végétation luxuriante et de nombreux jardins. Elle se distingue franchement de la sauvage Mizen Head et ses falaises vertigineuses, de Beara et son côté tropical, de Dingle et ses ruines celtiques….

Pour les apprécier au maximum, on peut sentir des sentiers battus et se diriger vers l’exploration des côtes irlandaises en bateau. On trouve de nombreux loueurs de bateaux à voile sur l’île.
A vous de choisir si vous avez le pied marin ou si vous préférez la terre ferme.

En Irlande il y en a décidément pour tous les budgets mais aussi pour tous les goûts ! Enfin, un dernier arrêt au Connemara pour ses lacs, ses montagnes, un lieu particulièrement propice aux randonnées !

Galway, la monumentale

Non loin du Connemara que chante Sardou s’érige une ville aux influences à la fois médiévales et espagnoles : Galway. Peu connue et pourtant particulièrement charmante, cette ville offre tout d’abord un nombre conséquent de lieux d’intérêt du point de vue architectural tout comme historique.

Ces édifices font office de monuments antiques qui s’inscrivent dans l’activité même de la ville et se marient sans fausse note avec les constructions plus récentes, à l’image du Lynch’s Castle, vieil hôtel particulier recyclé en banque. Autre exemple : le Bridge Mills est un moulin de plus de quatre siècles qui abritent aujourd’hui un centre commercial !

Le bâtiment au nom le plus long reste sans doute la cathédrale de Notre-Dame de l’Assomption et de Saint Nicolas, imposante forteresse catholique aux allures moyenâgeuses, bâti sur une ancienne prison, duquel on a l’impression qu’à tout moment un chevalier va sortir.

Autre lieu de prière, la Saint Nicholas’ Collegiate Church n’est pas une église anodine : non contente d’être la plus haute du pays, elle a marqué l’Histoire en accueillant le premier mariage gay d’Irlande.

Si, au contact visuel de ces vieilles pierres, vous avez envie de ressentir plus fort encore l’ambiance chevaleresque, je ne peux que trop vous conseiller le City Museum qui expose, en vrac, outils agricole, armes militaires, sculptures, objets et costumes d’époque médiévale.

Le cimetière de Carrowmore

Sur la côte ouest, dans le comté de Sligo, se cache une plaine immense tapissées de tombes, de dolmens, de mégalithes et grouillant de fleurs : le cimetière de Carrowmore. De gros cailloux qui demeurent impassibles et silencieux malgré les années, certains datant de plus de 4000 ans avant Jésus Christ, témoins de rites funéraires inconnus parmi lesquelles les premières crémations.

Vieillissant entre l’océan Atlantique et la formation rocheuse du Ben Bulben, l’étendue herbacée a quelque chose de légendaire. Des cercles de pierres d’une vingtaine de mètres de diamètre marquent l’habitat final de quelques uns de nos ancêtres dont on se met à imaginer les possibles vies, se dessinant leurs fantômes réanimés dans une ambiance poétique et ésotérique.
On est loin de la tristesse de nos amas de tombeaux formatés qui ne représente plus rien d’autres qu’un parking à squelette qu’égayent à peine nos minces bouquets de fleurs colorées.

Difficile à trouver, il est néanmoins une expérience inoubliable où la mort, à défaut de nous paraître tentante, paraît plus belle, plus calme et plus respectueuse.

La région du Burren

Le Burren est une vaste étendue désertique, des paysages quasi lunaires qui se trouve au Sud de Connemara. Le mot « Burren » signifie « gros rocher » équivalent au karst. Cette région est assez énigmatique et pousse à la reflexion.
Très calme et peu touristique c’est une de nos régions préférée.

La randonnée à ne pas manquer : La Burren Way !
Cette randonnée de 43 km est vraiment la plus remarquable des ballades que vous pourrez faire en Irlande. Au milieu des grand plateaux de roches ou se forment crevasses et mousses, ce sentier vous emmènera jusqu’au bord du littoral.
Trouvez plus d’informations sur la Burren Way sur la carte Ornance Survey n°14 .

A ne pas louper pendant votre passage dans le Burren, le fameux Dolmen de Poulnabrone, sur la route de Corofin à Ballyvaughan, vous trouverez le plus célèbre des dolmens irlandais. A voir au coucher du soleil !

Autre escapade possible, après la ville de Carron vous trouverez le East Burren View, qui est le départ d’une randonnée assez sympathique qui comprend l’escalade du Mullaghmore ou vous pourrez trouver un point de vue splendide !
L’ascension n’est pas compliqué et la zone est aujourd’hui un parc national.

Si vous êtes amateur de mythologie irlandais, ne loupez pas les îles d’Aran, une multitude de petites îles recouvertes entièrement de pierres placés par les celtes, on y parle encore le gaélique et l’endroit est magnifique.
Prendre le bateau à Rossaveal ( à l’ouest de Galway ) plusieurs compagnies vous emmènerons sur les îles pour environ 25 € par personne.

Kilkenny, le charme Irlandais

Cette ville est un véritable coup de coeur, nous y sommes resté plusieurs fois et toujours avec autant de plaisir.

Cette adorable cité est un vrai paradis vous pourrez y trouver toute l’ambiance et le charme de l’Irlande. Cette petite ville a même une bière à son nom, très bonne par ailleurs…
Nous sommes restés dans un camping à coté de la ville : le Nore Valley Park, un véritable camping à la ferme. Vous y retrouverez l’ambiance de la ferme avec ces animaux et les bonnes tartes à la rhubarbe faîtes le matin… à ne pas manquer !

Faîtes le tour des pubs de la ville en particulier le O’Faolain’s et le Miller’s vous y dégusterez de la bonne bière et écouterez des concerts celtiques, inoubliable!

A voir également le Killkeny Castle et la Cathédrale pour les visites.

Les falaises de Moher

Amoureux de la nature et de sensations fortes vous allez être servi !
Les falaises de Moher ressemble un peu à Etretat, pour les connaisseurs, sauf qu’elles sont plus hautes et plus impressionnante (surtout par temps de brume ce qui est plutôt habituel). Le dénivelé fait plus de 200 mètres.

Endroit très touristique surtout quand il fait beau, l’endroit reste un coup de coeur et est à voir à tout prix.
Il vaut mieux se lever très tôt et venir dès le matin pour éviter la foule ou alors au coucher du soleil.

Pour justement sortir un peu de la masse touristique de l’entrée, il existe une petite randonnée qui part à gauche du site principal rempli de touriste. A peu près 4 km aller-retour, la ballade vous emmènera le long des falaises, attention au vertige, jusqu’à une pointe de terre et un chateau ou vous pourrez faire une halte. La randonnée vaut le détour mais il faut être prudent. On se retrouve assez souvent avec 1 mètre d’espace entre les barbelés de l’agriculteur du coin et le bord de la falaise.

En tout cas un endroit qu’on a adoré, charmant et dramatique à la fois, les légendes sont nombreuses autour des falaises. Cet endroit magique vous laissera pleins de souvenirs.

La chaussée des géants ( Giant’s Causeway )

La chaussée des géants (Giant’s causeway) est vraiment un spectacle naturel impressionnant. Une construction unique de la nature référencée au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Ces colonnes gigantesques sont disposées en marche (Giant’s step) pour géants, on en compte plus de 40 000.

Plusieurs légendes sont nées dans cet endroit, comme celles du géants Irlandais Finn McCool qui était en combat permanent avec son homologue écossais.
D’un point de vue plus scientifique, ces fameuses colonnes sont composées exclusivement de basaltes dues au coulées de lave qui auraient refroidies très rapidement.

Pour vous y rendre, il faudra rouler jusqu’à l’Irlande du Nord (beaucoup du bus y vont également) pour aller aux villes voisines comme Ballagalore ou Ballintoy.

Le Connemara (Galway)

Cette région de l’Irlande est la préférée des Français, peut-être à cause d’une chanson bien connue. En tout cas, vous allez entendre parler français…

Première impression en arrivant au Connemara, la végétation n’est plus du tout la même si vous venez du Burren vous allez avoir un choc. Des grands lacs, des montagnes et du vert à perte de vue.

Première étape au Connemara, Galway, c’est la ville à l’entrée de la région et vous allez voir c’est très touristique. nous vous conseillons de vous arrêter dans une des petites villes autour vous serez plus tranquille.

Le Connemara est le paradis des randonneurs, des centaines de montagnes a escalader mais faîtes attention il y a plusieurs inconvénients :

  • La Tourbe : il s’agit d’une sorte de boue présente sur des parcelles de terrain entières, attention à ne pas y mettre trop les pieds cela ressemble à des sables mouvants.
  • Les « miges » : Des petits moucherons qui sortent au coucher du soleil lorsque l’air est humide. Attention ca pique prévoir un bon (très bon!) anti insectes sinon c’est la catastrophe.
PARTAGER
Laura

Passionnée et rédactrice à mes heures perdues.
Je parle Education, Economie et actualités sur Axonpost

Laisser une réaction