Construire sa maison sans assainissement collectif : micro station d’épuration

0
130

L’assainissement est un dispositif qui sert principalement à collecter et à traiter les eaux usées avant de les rejeter dans la nature. C’est un élément indispensable de la maison car il permet de retirer les matières chimiques de l’eau pour que celle-ci ne constitue pas de danger pour l’environnement. Toutes les eaux usées de la maison sont donc concernées, que ce soit celles de la douche, celles de l’évier ou celles de la machine à laver et des toilettes.

En général, il existe deux systèmes d’assainissement entre lesquels vous pouvez choisir pour votre maison : l’assainissement individuel et l’assainissement collectif. Mais ici, il y a lieu de se pencher particulièrement sur l’assainissement individuel qui est également connu sous le nom d’assainissement non collectif.

Dans quel cas opter pour l’assainissement individuel ?

Le propriétaire d’une maison se trouve obligé d’opter pour l’assainissement individuel lorsque sa maison ne peut pas être reliée à un assainissement collectif. Cela peut être votre cas si vous habitez à la campagne car l’installation d’un tout à l’égout s’avère être coûteux et complexe dans ce genre d’endroit. Le choix de l’assainissement est en fait un non choix car le type d’assainissement est dictée par la loi au niveau du village, de la communauté de communes ou de la ville. Ainsi, si un assainissement collectif existe, vous serez obligé de vous y raccorder. Et si vous disposez d’un assainissement individuel, ce dernier sera contrôlé afin de s’assurer de la qualité de retraitement mis en place.

Les différentes formes d’assainissement non collectif

Quoi qu’il en soit, l’assainissement individuel peut apparaître sous plusieurs formes : d’un côté, il y a les filières traditionnelles d’assainissement et d’un autre côté, il y a les filières agréées d’assainissement.

Les filières traditionnelles d’assainissement sont habituellement choisies du fait de leur efficacité épuratoire. Elles sont normalement composées d’une fosse toutes eaux et d’un sol bien agencé pour traiter l’eau et elles proposent trois types d’installations de fosse septique, dont : les surfaces d’épandage, les filtres à sable et le tertre d’infiltration.

En ce qui concerne les filières agréées d’assainissement, il s’agit des installations qui sont nouvellement reconnues par la loi et qui sont entre autres : la micro-station d’épuration, le filtre compact et les filtres plantés. Il convient de noter que vous pouvez aussi rencontrer des dispositifs qui doivent se greffer aux filières traditionnelles tels que le septodiffuseur.

Plus d’infos sur la micro-station d’épuration

Pour insister un peu sur la micro-station d’épuration, il s’agit d’un dispositif d’assainissement individuel très en vogue en ce moment car elle présente de nombreux avantages. De un, la micro-station d’épuration permet de gagner de la place. Elle permet de construire davantage et d’aménager des pièces plus grandes.

De deux, ce système est compact et durable, donc vous pouvez l’utiliser sur le long terme. Côté budget, il est vrai que les micro-stations d’épuration sont assez chères à l’achat par rapport aux filières traditionnelles, mais elles ne requièrent pas de gros travaux de terrassements. Le choix doit avant tout s’orienter vers des solutions pérennes afin d’éviter des frais supplémentaires tel que la vidange de la station.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction