Electricité : quel tarif choisir ?

0
1287

Réduire le prix de la facture de l’électricité ne déplairait à personne. Divers critères sont derrière ces tarifications. Si l’éclairage ne concerne que 14 % de la consommation totale, il faut savoir jongler entre les appareils énergivores et se soumettre à une discipline quotidienne pour ne pas payer plein pot.

Quelle puissance choisir pour le compteur ?

Il faut déterminer à l’avance la puissance du compteur, avant même de vous souscrire au contrat. Pour cela, évaluez l’intensité des appareils électriques que vous utilisez quotidiennement, car le montant de la facture et le prix de l’abonnement dépendront du nombre de kilos voltampères (KVa). Évitez tout de même de surévaluer la puissance du compteur dont vous faites la demande, pour ne pas engendrer inutilement des frais supplémentaires.

Pour mieux vous aider dans votre choix, voici les puissances les plus utilisées :

  • 3 KVa : idéal pour un couple ou 2 personnes habitant une surface moins de 35 m. Utilisant l’électricité que pour l’éclairage et le fonctionnement des électroménagers.
  • 6 KVa : pour 4 personnes habitant une surface moyenne de 100 m. Utilisant l’électricité que pour l’éclairage et le fonctionnement des électroménagers.
  • 9 KVa : pour 4 personnes habitant une surface moyenne de 100 m. Utilisant l’électricité pour plusieurs besoins, à savoir : le chauffage, l’éclairage, les appareils électroménagers, l’eau sanitaire.

Pour vous aider à évaluer le prix mensuel de votre abonnement + consommation d’énergie, vous pouvez faire des simulations via des comparateurs d’électricité pour choisir le fournisseur qui vous permettra de payer votre électricité moins cher !

Les modes tarifaires

À part la puissance du compteur, il faut prendre en considération les modes tarifaires, qui sont le tarif de base, les heures pleines (HP) et les heures creuses (HC), mais aussi l’option tempo.

  • Le tarif de base : c’est l’offre qui attire plus de monde, mais aussi le moins cher par rapport aux autres. Les kilowattheures (kWh) consommés 7j/7 et 24h/24 sont toujours au même prix.
  • Les HP et HC : la tarification repose sur une période de 24h, dont 1/3 d’heures creuses et 2/3 d’heures pleines. Cela dépend pourtant de la commune où vous habitez, mais la plage horaire la plus économique reste généralement la nuit. De ce fait, les kWh en HC restent moins chers (3 centimes pour 6 KVa) que ceux du tarif de base mentionné précédemment.
  • L’option tempo : le principe est le même que le système HP et HC, mais avec une facturation différente en fonction des jours (Bleus : 300 jours/an y compris tous les dimanches, blancs : 43 jours entre octobre et mai, rouges : 22 jours entre novembre et mars).
PARTAGER
Avatar
Je travaille sur le web depuis 2009 et j'adore ca :p

Laisser une réaction