Focus sur les différentes sortes de travaux de maçonnerie

0
98

Lorsqu’on parle de travaux de maçonnerie, nous faisons le plus souvent référence à la construction d’une nouvelle habitation. Pourtant, de tels travaux sont exécutés dans le cadre d’une rénovation de maison. En effet, ils ont une nature très variée et peuvent se présenter sous diverses formes. À côté de la classification « gros œuvres » – « seconds œuvres », la distinction doit être faite entre travaux de maçonnerie intérieure et travaux de maçonnerie extérieure. Retrouvez dans cet article les spécificités de chacun de ces procédés.

Ce qu’il faut savoir sur la maçonnerie extérieure

Comme vous l’aurez compris, les travaux de maçonnerie peuvent aussi bien concerner l’intérieur comme l’extérieur de la bâtisse.

Pour la maçonnerie extérieure, on distingue, d’une part, les travaux de gros œuvres qui visent principalement à garantir la résistance, la solidité et la stabilité de la construction. En conséquence, leur réalisation nécessite l’intervention d’un spécialiste comme cet artisan maçon dans le Haute Garonne. Parmi les gros œuvres, on citera :

  • Le terrassement
  • La construction des fondations. Celles-ci servent d’assises aux murs porteurs.
  • L’élévation des murs porteurs
  • La construction des murs extérieurs
  • Le coulage des dalles ou de la chape de béton au sol.
  • La conception de la charpente et la mise en place de la toiture, etc.

Le spécialiste en travaux de maçonnerie propose également ses prestations pour la mise en œuvre des seconds œuvres. Il s’agit notamment de :

  • L’installation des revêtements de sol comme le carrelage
  • La pose des revêtements muraux (enduit mural, peinture de façade, parement en pierre ou en brique).

Les points à retenir sur la maçonnerie intérieure  

Les maçons professionnels peuvent également intervenir pour l’optimisation de l’intérieur de la maison. Ils peuvent s’occuper de l’agencement de celle-ci. Pour ce faire, ils peuvent procéder à :

  • La démolition des murs porteurs. Ces derniers font partie des éléments qui assurent la stabilité et la résistance d’une habitation. Leur démolition devra donc être précédée d’une étude préalable de la faisabilité du projet, car c’est une opération qui n’est pas sans risque.
  • La démolition d’une cloison
  • Le murage des portes et des fenêtres qui est opéré dans le cadre du réagencement de l’espace
  • La création d’une ouverture ou d’une percée dans les murs pour l’aménagement d’une cuisine ouverte par exemple.

Les travaux de maçonnerie intérieure sont également effectués  pour réorganiser l’espace à l’intérieur de la maison. Ils peuvent consister en :

  • La création d’une cloison pour redistribuer les surfaces.
  • La création d’ouvrages maçonnés comme la mise en place d’un escalier en béton ou d’une cheminée maçonnée. Dans tous les cas, l’intervention d’un professionnel est incontournable.

En résumé, les travaux de maçonnerie sont classifiés selon qu’il s’agit de « gros œuvres » ou de « seconds œuvres ». Ces deux catégories se déclinent toutefois en sous-catégories, car les travaux peuvent aussi bien toucher l’intérieur comme l’extérieur de la maison. Dans le premier cas, ils se matérialisent par la création le terrassement, les fondations ainsi que l’élévation des murs porteurs. Ces opérations sont essentielles en ce sens où elles garantissent la stabilité et la résistance de l’ouvrage. À côté de celle-ci, il y a les travaux destinés à améliorer l’aspect extérieur de la demeure comme la pose des différents revêtements. Quant à la maçonnerie intérieure, elle peut être entreprise pour réorganiser l’espace. Pour cela, le maçon professionnel peut procéder à la démolition d’un mur porteur, à la mise en place de cloisons ou encore à la création d’ouvrages maçonnés.

PARTAGER
Avatar
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction