L’ikebana : un art traditionnel à découvrir lors d’un séjour au japon

0
220
ikebana

Le Japon est mondialement reconnu pour sa forte culture traditionnelle au sein de son territoire, mais également pour son influence à bien des égards dans le monde entier. Que ce soit sur le plan gastronomique avec ses sushis ou ses ramens, dans le monde de la mode urbaine avec son style streetwear ou de par ses nombreux arts ancestraux tel que les estampes, la cérémonie du thé, la calligraphie ou son art floral : l’ikebana. C’est donc de ce dernier que nous allons parler aujourd’hui dans l’optique de vous faire découvrir cette pratique assez peu connu ici en Occident mais qui pourtant mérite largement le détour.

Une vision différente de l’art floral

Ici en Occident, les fleurs sont souvent perçues comme quelque chose de décoratif qui permet de mettre de la couleur et de la vie que ce soit dans un jardin ou une pièce de vie. Mais en Asie en plus de ce caractère décoratif et agréable visuellement, les fleurs sont considérées comme une réelle offrande à dieu et comme un don de la vie.

C’est très certainement cette appréhension de la nature qui a poussé les japonais à en faire une vraie forme d’art à la fin du XIVème. Jouant ainsi sur les courbures, les couleurs et les différentes fleurs et branches qu’une composition pouvait accueillir. Ils ont ainsi fait de cette pratique ludique un réel moyen d’expression qui s’est peu à peu introduit dans les traditions et les mœurs japonaises.

Un moyen d’expression à part entière

D’abord très apprécié et pratiqué par les samouraïs et les moines bouddhistes, l’ikebana s’est au fil des siècles popularisé dans toutes les couches de la société japonaise. C’est d’ailleurs encore aujourd’hui plus de 15 millions de japonais qui pratique cet art floral régulièrement, ce qui équivaut tout de même à plus de 10% de la population. Cela s’explique notamment par l’imposition culturelle d’exercer cet art aux femmes japonaises avant le mariage. Tout comme l’était d’ailleurs la cérémonie du thé et le kodo, l’art d’apprécier les parfums.

composition floral

L’ikebana diverge donc de notre perception des fleurs à caractère décoratif car l’essence même de cette pratique est de s’accomplir au sein d’un mode de vie zen, et non pas de décorer esthétiquement une pièce de vie ou un jardin. Ce n’est en revanche pas la seule voie du zen que la culture japonaise propose à ses adeptes. Certains maîtres de leur art trouvent par exemple leur voie à travers la pratique de l’estampe ou du yabusame, le tir à l’arc à cheval. Néanmoins, pour comprendre exactement ce qu’est l’ikebana et sa dimension spirituelle rien ne vaut la définition d’un maître en la matière :

« L’ikebana japonais est une philosophie, une forme de pensée. Nous travaillons sur le mariage entre les fleurs et les végétaux. Nous cherchons à épurer la composition pour mettre en valeur chacune des fleurs. Les fleurs changent d’aspects dans le temps, ce qui illustre les saisons qui passent. Tout cela forme une sorte d’équilibre qui peut être rompu à tout moment. En fait, on peut voir dans ces compositions une sorte de métaphore de la vie. »

Après avoir lu cette définition, on perçoit plus nettement le côté artistique de ces compositions florales qui se veulent représenter un réel état d’esprit à travers les fleurs, les feuilles et les branches. Ce qui ne les empêche cependant pas d’être également très appréciées pour leur aspect décoratif. Les compositions florales ikebana sont par exemple très utilisées pour décorer la pièce dans laquelle se déroule la cérémonie du thé dans une maison de thé.

Comment réaliser une composition florale ikebana ?

Il existe de nombreuses écoles d’ikebana et de nombreux types de compositions florales différentes qui ont chacunes leurs spécificités, ce qui implique parfois de devoir être plutôt équipé autant du point de vu des fleurs que des vases. Mais si vous souhaitez vous initier à l’ikebana de façon ludique nul besoin d’investir des milles et des cents, voici tout le matériel dont vous aurez besoin :

  • Deux éléments floraux au minimum
  • Un vase ikebana
  • Un kenzan
  • Un sécateur
  • Une paire de ciseaux

Les éléments floraux représentent dans une composition floral le ciel et la terre. Ce symbolisme vient de l’influence bouddhiste de la culture japonaise et le caractère religieux des fleurs qui veut que chaque composition soit réalisée comme une offrande à Bouddha. Le vase ikebana est un vase spécialement conçu avec un fond plat dans le but d’accueillir un kenzan, un objet composé de nombreux pics en fer qui serviront à y enfoncer les fleurs et les branches de la composition pour les faire tenir droit.

composition ikebana

Il existe plusieurs types de vases dans l’ikebana et on peut notamment citer les nageire qui sont des vases hauts qui se veulent accueillir des compositions florales verticales, les moribana qui sont eux au contraire larges et plats et finalement les yubana qui sont une catégorie un peu à part qui se définit comme un récipient qui n’était à la base pas destiné à accueillir une composition floral. On peut ainsi retrouver des compositions florales ikebana réalisées dans une boîte bento ou dans un vase cassé.

Finalement le sécateur vous sera utile pour couper et tailler les branches et la paire de ciseaux servira quant à elle à raccourcir les feuilles des branches et les auxiliaires. Les auxiliaires sont des éléments facultatifs que vous pouvez ajouter à votre composition afin de lui donner un aspect plus naturel mais également cacher le kenzan qui n’est pas forcément très esthétique.

Vous l’aurez compris, l’ikebana et ses élégantes compositions florales sont plus que simples objets esthétiques et un voyage au Japon sera l’occasion idéal pour aller découvrir de plus près cet art traditionnel. Cependant, il existe désormais dans les pays francophones de des écoles dans lesquelles vous pourrez faire vos premiers pas et vous initier en bénéficiant d’un encadrement spécialisé.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction