Peut-on retourner ou échanger un matelas après utilisation ?

0
187
matelas
couple lying down

Au réveil, le matelas s’affaisse avec un aperçu de l’empreinte du corps, ce qui indique qu’il perd son équilibre. Il nécessite donc un changement, d’autant plus que forcement cette mousse ne soutient pas suffisamment le corps humain. Cela sonne comme une alerte. À en croire des experts de la literie, le Français change son matelas après treize, voire quatorze ans. En une décennie, il se couche sur le même matelas parfois sans gêne, sans plainte, sans contrainte. Alors que les mêmes experts conseillent de ne pas aller au-delà de dix ans.

Il est donc urgent de se procurer un nouveau matelas sommier.

Des indices d’alerte

Il existe des indices susceptibles de constituer une alerte. Les douleurs et courbatures après une nuit de sommeil montrent que les ressorts ou les lattes du matelas commencent à s’affaiblir. Dès lors, le matelas perd progressivement de sa souplesse. Il n’est plus apte à supporter la différence de poids.

Certainement, la morphologie de l’individu a changé. Au réveil, le matelas ne doit présenter aucun signe d’affaissement. Il ne doit pas laisser entrevoir les courbes du corps. Sans aucun doute, le matelas sommier répond à une telle exigence. Sa mousse soutient parfaitement le corps humain.

Le confort du matelas

Après dix années sans aucun renouvellement de la literie, notamment du sommier et du matelas, elle laisse percevoir une perte de confort. Cela signifie qu’après dix années de plus, elle ne supportera plus aucune secousse. Les experts indiquent qu’un individu effectue 40 mouvements en une nuit, soit 150 000 au cours de la décennie, d’où l’urgence de se procurer un matelas confortable.

Un mal de dos récurrent au réveil

Faute d’être changé au lendemain d’une décade, le matelas deviendra nocif pour votre santé : le mal de dos va se révéler au point de devenir récurrent, voire permanent au réveil. Ce mal signifie que le matelas s’use. Il n’est plus suffisamment hygiénique. Son affaiblissement constitue un rappel, un appel au renouvellement.

Les experts certifient que pendant la nuit, au moment du sommeil, un individu perd 40 cl d’eau. Pour un couple, ils chiffrent la perte d’eau à 300 litres en une année par an. Cette quantité d’eau est absorbée par le matelas. À cet instant, changer de matelas devient une nécessité, tant le matelas dans sa capacité à filtrer ce liquide ne peut plus être efficace. Ce changement vient à s’imposer dans la mesure où l’individu a besoin d’un sommeil précieux et paisible, voire apaisant. Il associe ce fait à un sommier et un matelas de qualité.

8 heures de sommeil réparateur

Les heures de sommeil, faut-il encore le rappeler, agissent positivement sur le corps. Et du fond de l’être humain, une literie de qualité contribue efficacement à sa santé et à son bien-être. L’homme, tel que recommandé, doit avoir 8 heures de sommeil par jour.

Ainsi, son organisme va renouveler son énergie au point d’avoir assez de force pour accomplir les tâches quotidiennes. Dès lors, après avoir utilisé un matelas au cours des dix dernières années, il convient d’éviter l’inconfort du corps. Cet inconfort peut être à l’origine des maladies respiratoires.

En somme. Il est important de changer son matelas une décennie après utilisation, pour une question de santé. Sur un matelas sommier de qualité, il existe une certitude d’avoir un sommeil réparateur.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction