Pourquoi opter pour du carrelage en terre cuite ?

0
181

La terre cuite est un matériau indémodable et intemporel. Elle s’invite agréablement dans la maison pour créer un intérieur chaleureux. Au sol, le carrelage terre cuite apporte une touche originale et affectueuse. Néanmoins, il réclame certaines précautions avant l’emploi. Quoi qu’il en soit, c’est une matière très prisée pour le revêtement du sol dans plusieurs types d’édifice. Et ce, qu’il soit fabriqué de manière artisanale ou mécanique. Voici un petit tour d’horizon sur les différents atouts qu’offre ce type de revêtement à votre habitation.

Un matériau indémodable

Le revêtement en terre cuite est conçu à partir d’argile et de sable. C’est à cette première qu’il doit ses différents coloris possibles. D’une manière générale, la couleur d’un carreau en terre cuite varie du plus clair aux plus rouges, en passant par l’ocre. Pour en obtenir, il faut cuire le mélange d’argile et de sable au four à une température de 900°C environ. Pendant ce processus, le matériau peut toujours évoluer au niveau de la teinte. Dans tous les cas, ce procédé permet d’obtenir un carreau poreux. C’est la raison pourquoi il est nécessaire de traiter ce type de carrelage avant de l’utiliser au sol.

Grâce à son processus de fabrication et à ses composants, le carrelage terre cuite est très résistant aux chocs. Il est également incorruptible, surtout face à l’humidité et aux taches. Puis, c’est un élément pratiquement indémodable, bien que certains le considèrent comme désuète. Si vous utilisez un système de chauffage au sol, il est d’autant plus efficace.

Une solution pour chaque pièce

Le carrelage en terre cuite se décline en deux types bien distincts pour convenir à toutes les pièces de la maison. On peut citer les carreaux terre cuite émaillés et les modèles non émaillés.

La terre cuite émaillée est parfaite pour offrir plus de brillance à votre intérieur. Elle résiste également mieux à l’humidité. Ce qui vous permet de l’installer dans les cuisines et les salles de bains. Quant aux versions non émaillées, elles conviennent surtout aux pièces à vivre en raison de leur aspect brut et rustique.

En outre, il existe aussi une multitude de formats à choisir selon les besoins. Le plus courant est le 16 x 16 cm. Mais il y a aussi les 20 x 20, les rectangles de 12 x 24, et les hexagones. Ceux-ci sont particulièrement employés pour la réalisation de calepinages personnalisés.

Pour ce qui est de la forme, les carreaux de terre cuite artisanale prennent souvent celle des pavés ou des tomettes. On les appelle ainsi le carrelage tommette, notamment parce qu’il est beaucoup plus épais. Ce modèle doit obligatoirement être fixé et nécessite une réserve au sol de 7 à 10 cm. Enfin, les carreaux de terre cuite mécanique sont plus faciles à poser. En principe, il suffit de les coller sur un simple support robuste et plan.

Un prix abordable

La terre cuite artisanale est bien moins cher que le modèle mécanique. La différence de prix peut aller du simple au quadruple selon la version choisie. Mais il faut aussi noter que les nuances sont incomparables. Dans tous les cas, on peut dire que cette matière reste relativement abordable, quel que soit le type que vous adoptez. Pour la pose, le tarif varie en fonction de certains éléments, à savoir la forme des carreaux et les calepinages. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter l’équipe de Rairies Montrieux. Elle pourra vous donner une estimation du prix selon vos besoins. En même temps, elle saura vous donner des conseils pratiques pour bien choisir le carrelage adapté à votre projet.

PARTAGER
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction