Comment séduire la jeunesse, les techniques de Simon Jacquemus

0
46
Jacquemus

Cette jeunesse… si influençable et surtout consommatrice de tendances. Mais, si dans votre quête vers la popularité vous arrivez à la captivé, alors c’est gagné.

Et ça, Simon Jacquemus la très bien compris. Il fit des ados et des jeunes adultes sa cible principale et son fer de lance vers la popularité.

Est-ce grâce à son marketing ? Son positionnement par rapport au géant du luxe ? Ou tout simplement grâce à son talent de designer qui sort de l’ordinaire, que Simon Jacquemus sort du lot ?

1 : Ce qui a marché :

La percé de Simon Jacquemus intrigue et fascine plus d’une personne dans le milieu de la mode. Ce styliste lança courageusement sa marque en 2009 à seulement 19 ans.

Originaire du sud de la France, il est maintenant à la tête d’une maison employant plus de 60 personnes. Et ce, avec un chiffre d’affaires qui s’élève à plus de 20 millions d’euro.

Ce qui fait l’ADN de Jacquemus, ce sont surtout ces défilés qui parviennent à captivés les regards. On peut parler du défilé de 2019 au cœur d’un champ de lavande et de celui dans les blés cet été. Avec leur style minimaliste, sensuel et ensoleillé, ils sont arrivés

à retenir l’attention des médias et des jeunes.

Suivant ces défilés, ce que parvint à faire Simon en termes de positionnement est aussi remarquable. Il s’inscrit dans la catégorie de haute couture dans la tête de la plupart des consommateurs. Et sans pourtant pratiquer les prix du luxe. Son prix est inférieur à celui de ses concurrents d’aujourd’hui, les grandes maisons de luxe. Le prix moyen d’un produit Jacquemus sur le site, est la moitié de celui des marques Balenciaga, Prada ou Saint Laurent.

Jacquemus arrive donc à séduire le portefeuille des jeunes. Mais il leur proposera toujours des produits de qualité.

2 : Ses techniques de travail

La plupart des créateurs de mode font leur première expérience dans une grande maison de couture. Mais Simon Porte Jacquemus a abandonné cette idée après avoir passé deux mois à ESMOD. Il n’eu donc ni diplôme, ni premier prix. Il eu seulement de nombreuses années dans les ateliers des quelques personnes qui voulaient bien le prendre. Il avait pour seul compétence, sa motivation pour créer ça première collection

Chacune de ses œuvres reflète la région, son patrimoine, ses couleurs et ses traditions. Et pendant que tous les jeunes créateurs rêve de reprendre les reines d’une grande marque, Simon Porte Jacquemus, lui, chérit jalousement son indépendance. Il aurait également dit à Anna Wintour : »Ce serait dur d’en faire un pour une autre maison. J’en ai déjà un super, il s’appelle Jacquemus… ».

Les tendances d’aujourd’hui sont le sportswear et les styles décalés (Gucci, Balenciaga, etc.). Jacquemus, lui, a rendu le corps féminin hautement sensuel en le façonnant de manière simple et efficace. Une mode brute qui marche. Sa première robe était trop grande en termes de couture et n’avait ni poches ni boutons, car trop cher à l’époque. Ses débuts ont été marqués par un manque de technique et une sorte d’incohérence stylistique. Et certains ne pouvaient pas le prendre au sérieux.

3 : Les tendances qui plaisent à la jeunesse

Le look « fille bizarre » est tendance sur Instagram. Les muses du mouvement ne sont autre que les sisters Hadid ou Rihanna, pour n’en citer que quelques-unes. Dans un premier temps, le but est de porter tout ce qui vous passe par la tête. Et ce, sans vous soucier de la façon dont les vêtements s’emboîtent ou s’assortissent, ou osez porter des bijoux en bakélite. Portez à nouveau une robe ou une jupe sur un jean (oui, vous avez bien lu). Tricots faits main, tissus et imprimés audacieux, baskets façon buffalo et jeans oversize s’associent à des touches vintages. Pour accentuer ce look de grande écharpe ou bonnet, cagoule, lunettes fluos seront de mise Bref, on n’en fait jamais trop. Cette tendance plaît aux jeunes et agace les parents qui ont du mal à coller aux concepts. C’est compréhensible. Mais rassurez-vous, ils n’ont pas failli dans leur éducation.

Mais ça, Simon Porte Jacquemus n’en tiens pas compte et c’est bien ce qui fait jazzer les médias et ces fans. Il s’est donc tourné vers « les vêtements, les silhouettes, les couleurs, les matières, les détails, l’énergie des modèles ». Et comme cette année marque un moment de renouveau, le concept « see now, by now » est de mise. IL permet aux consommateurs d’acheter la collection en boutique ou en ligne immédiatement, après le défilé. Et ce, pour mettre en valeur sa collection pour le plus grand plaisir de ses fidèles abonnés.

Que peut on en retenir ?

Simon Porte Jacquemus est donc un créateur. Il possède des techniques et une vision de la mode différentes de tous ses concurrents. Il est à l’origines des tendances et non suiveur. La simplicité de ses vêtements, son expérience et ses origines, font de Jacquemus une marque reconnaissable d’entre toute! Mais, est ce que sa jeunesse et sa liberté de création ne lui causeront pas sa perte dans le temps ?

Et ça, c’est au monde des fashions de le décidé !

ZANARDI Baptiste

PARTAGER

Laisser une réaction