Paris Champion, 19 ans après

0
1483

Il aura donc fallu que les Parisiens attendent 19 ans, pour voir leur équipe redevenir championne de France de foot. L’ère Canal + a laissé place à l’ère qatarie, l’idole Raï a été remplacée par le symbole Zlatan Ibrahimovic, et l’entraîneur italien Carlo Ancelotti succède donc au palmarès à l’entraîneur portugais Artur Jorge.

psg champion

Le virage a tout d’abord été pris l’année précédente, lorsque le club, aidé par des moyens financiers quasi illimité de Nasser Al-Khelaïfi, recrutait Sirigu, Maxwell, Alex, Matuidi, Pastore, Thiago Motta, Gameiro et Menez. Insuffisant puisque après avoir flirté avec la première place, Montpellier devançait le PSG au classement. Mais une seconde place synonyme, tout de même, de qualification directe pour la Ligue des Champions. C’est d’ailleurs après la trève hivernale que Carlo Ancelotti viendra « coacher » l’ équipe, en remplacement d’Antoine Kombouaré.

beckam-psgPrésident, directeur sportif (Leonardo) et entraîneur mettent alors les bouchées doubles en renforçant considérablement l’effectif, au cours de l’été dernier : les deux joueurs de l’Inter, Zlatan et Thiago Silva, l’Argentin de Naples, Lavezzi, et l’espoir italien de Pescara, Verratti. Le grand espoir brésilien Lucas signe aussi un contrat mais ne rejoint le club qu’au cours de l’hiver. Dernier transfert à sensation, David Beckham signe également au cours de ce même hiver et rejoint le PSG. Avec ses 37 ans, il n’en transmet pas moins son expérience et son professionnalisme.

Côté résultats, le championnat débute doucement avec trois matchs nuls d’entrée. Mais, petit à petit, les automatismes se rôdent.
Avec Thiago Silva au centre de la défense, Blaise Matuidi qui règne en maître dans la récupération et Ibrahimovic en buteur, Carlo Ancelotti tient la colonne vertébrale de son équipe.
Les victoires s’enchaînent alors et le PSG prend la 1ère place lors de la 9ème journée et restera dans le peloton de tête régulièrement pour garder définitivement cette première place lors de la 21ème journée.

Un peu de nervosité sur la fin aura retardé l’attribution du titre mais, comme une légende, c’est à Lyon, qui a dominé le début de ce siècle, que l’équipe gagne ce titre, deux journées avant la fin. Son grand rival, Marseille, aura dû s’incliner deux fois contre lui, sur le score de 2-0 : en championnat (après avoir dû concéder le match nul 2-2 à l’aller) et en Coupe de France. Signe de la supériorité des Parisiens qui, à deux journées de la fin comptent 77 points, contre 70 pour Marseille et 63 pour Lyon (qui n’a pas encore assuré sa place).

[youtube id= »bfyzZniAALo » width= »600″ height= »350″]

Moins glorieux en Coupe de France et en Coupe de la Ligue avec des éliminations inattendues, c’est aussi en Ligue des Champions que le club aura fait rêver les Français en terminant tout d’abord premier de son groupe, puis en éliminant Valence en huitièmes de finale, avant de tomber dignement face à l’ogre barcelonais en quarts de finale sans perdre un seul des matchs qui les opposaient : 2-2 et 1-1, l’égalisation tardive barcelonaise les privant de l’exploit au match retour.

[youtube id= »KDs4PxEi2Fk » width= »600″ height= »350″]

Au moment du bilan, on peut attribuer la note maximale de 5 à des joueurs comme Sirigu, Thiago Silva, Matuidi et Ibrahomovic, une note tout juste inférieure de 4 à Lavezzi, Menez, Alex, Sakho, Maxwell, Pastore (qui a bien fini la saison). Lucas devra s’acclimater mais a montré de belles promesses, Verratti devra tempérer son jeu, Thiago Motta aura souvent été blessé et Jallet fait preuve quelques faiblesses au niveau européen.

joueurs-psg
Le club n’est pas loin du sommet de l’Europe. A confirmer.

PARTAGER
Webmaster et éditeur de sites Web. Je partage ma veille sur l'actualité sur Axonpost

Laisser une réaction