Chômage en 2019 – 5 choses à savoir

0
416

Quand on perd son emploi, la première chose à laquelle on s’intéresse c’est l’allocation chômage.

Il faut savoir que ce n’est pas tout le monde qui peut y prétendre et que l’indemnisation n’est pas immédiatement effective dès la perte de l’emploi.

Cet article traite des informations importantes que vous devez savoir à propos du chômage en 2019.

L’allocation d’aide au retour à l’emploi, pour qui ?

Pour bénéficier de l’allocation chômage, il faut que vous ayez perdu votre emploi de façon involontaire après un certain de temps d’exercice au sein de l’entreprise. Par ailleurs, le Pôle emploi doit vous verser une allocation d’assurance chômage en cas de démission légitime.

C’est une sorte de revenus de remplacement qui est accessible sous deux conditions, la première étant que vous ayez un projet de reconversion professionnelle pour laquelle vous allez suivre une formation et surtout que vous projetez de reprendre ou de créer une entreprise, c’est une excellente alternative au crédit qui est souvent difficilement accessible au chômeurs.

L’autre condition d’attribution de l’ARE est que vous remplissez des conditions d’activité antérieure spécifiques. En ce qui concerne les travailleurs indépendants, ils ont désormais droit à l’allocation des travailleurs indépendants depuis le 1er janvier 2019.

La durée minimale de cotisation

Pour bénéficier de l’allocation chômage, il faut que vous ayez travaillé au moins 610 heures, soit 88 jours, durant les 28 derniers mois ou au cours des 36 derniers mois si vous avez 53 ans et plus. Les plafonds sont :

– 24 mois si vous avez moins 53 ans

– 30 mois si vous avez entre 53 et 55 ans

– 36 mois si vous avez 55 ans et plus

Les nouvelles sanctions

Le gouvernement sera plus strict avec les chômeurs qui ne cherchent pas d’emploi. Une radiation de 2 mois s’applique dès deux refus successifs d’offres d’emploi jugées raisonnables.

Gare aux sanctions pour les chômeurs qui ne recherchent pas activement un emploi !

Par ailleurs, si vous n’êtes pas en mesure de justifier une recherche d’emploi, vos allocations chômage seront supprimées pendant 1 mois au 1er manquement, pendant 2 mois au 2ème et durant 4 mois à partir du 3ème. Enfin, l’absence à une convocation du Pôle emploi implique une radiation de 2 mois.

Calcul des allocations

La détermination du montant de votre allocation chômage se base sur votre salaire journalier de référence (SJR). Le montant minimal journalier de l’ARE est de 29,06 euros et il est plafonné à 75 % du SJR.

Quant à la partie fixe, elle est de 11,92 euros. Les demandeurs d’emploi qui suivent une formation perçoivent une allocation d’aide à l’emploi formation de 20,81 euros par jour. Le versement de l’ARE se décompose ainsi :

– salaire mensuel brut= moins de 1.162,40 € ; allocation journalière = 75% du salaire brut

– salaire mensuel brut= [1.162,41 € et 1.272,77 €] ; allocation journalière = 29,06 €

– salaire mensuel brut= [1.272,78 € et 2.154,22 €] ; allocation journalière = 40,4% du salaire journalier brut + 11,92 €

– salaire mensuel brut= [2.154,23 € et 13.244 €] ; allocation journalière = 57% du salaire journalier brut

Quand le versement de l’ARE débute ?

Il y a un délai de carence de 7 jours auxquels s’ajoute un différé d’indemnisation, le tout plafonné à 150 jours, avant que le versement de l’ARE se mette en place.

PARTAGER
Céline
Journaliste Web - Culture, Web, médias et actualités en France

Laisser une réaction