Gestion de stock : Les solutions qui garantissent l’efficacité

0
429

Le manque de solutions adaptées de gestion de stock constitue une sérieuse barrière au développement des activités d’une entreprise. Cette carence donne bien souvent lieu à une ignorance de l’état précis du stock, ce qui peut avoir diverses conséquences négatives.

A l’inverse, de nombreux avantages sont liés à la mise en place d’un système garantissant le respect des délais de livraison, la réduction des coûts d’exploitation et l’amélioration de l’expérience client. Ces solutions sont relatives au suivi du stock ou encore à la définition de niveaux à ne pas dépasser.

Une fois le sens du stock précisé et les conséquences négatives de sa gestion approximative identifiées, l’intérêt de ces solutions pour la gestion de stock s’apprécie encore plus aisément.

Mieux comprendre la gestion de stock

Qu’est-ce que le stock ?

Le stock désigne les biens transformés ou non, disponibles en amont, utilisés en cours ou en aval du flux d’exploitation ou du processus de production. Gérer le stock permet d’avoir une parfaite maîtrise des flux et d’être ainsi en mesure de réguler leur consommation.

Pour être efficace, cette gestion implique de pouvoir satisfaire à tout instant :

  • Les demandes de matières premières ou marchandises ;
  • Les demandes de produits intermédiaires ou finis ;
  • Les demandes de fournitures diverses utilisées dans les processus de fabrication.

Les conséquences d’une mauvaise gestion

Lorsque le stock n’est pas géré de manière appropriée, les conséquences sont principalement de deux ordres :

  • Le sous-stockage qui entraine un arrêt de la production et une indisponibilité du produit à la vente ;
  • Le sur-stockage qui entraine des coûts logistiques inutiles et accroît les risques de détérioration, de perte, de désuétude ou d’obsolescence des produits stockés.

Lorsque le stock vieillit, le coût de l’achat de marchandises supplémentaires s’accroît de 10 à 20% car il est subordonné à des frais de financement, de manutention ou encore d’entreposage.

La gestion de stock est donc une pratique dont il importe pour l’entreprise d’avoir une grande maîtrise afin de pouvoir réaliser des économies de ressources et de favoriser un déroulement optimal des activités au quotidien.

Comment assurer une bonne gestion de stock ?

Un parallèle est généralement établi entre la gestion de stock Excel et le phénomène de la marée. Lorsque la marée est haute, les bateaux sont à flot ; lorsqu’elle est basse, les bateaux les plus lourds subissent de grands dommages. La réalité est à peu près identique pour les stocks.

Surveiller minutieusement son stock

Un accroissement exponentiel des ventes constitue normalement une excellente nouvelle. Mais cela n’est vraiment positif qu’à condition que cet accroissement ne s’accompagne pas d’une tonne de gaspillages.

Une surveillance de pointe est donc recommandée à cet effet, de même qu’une gestion irréprochable des inventaires. Le suivi minutieux du stock offre divers avantages. Il permet notamment :

  • D’avoir une bonne connaissance des quantités disponibles ;
  • D’être alerté à temps de toute démarque de produits spécifiques, notamment des produits saisonniers, périssables, dangereux ou stratégiques ;
  • D’avoir de la visibilité en matière de tarification, de logistique ainsi que de planification.

Une bonne gestion de stock a en outre pour principal avantage de permettre de disposer de suffisamment de produits pour saisir des opportunités de vente inattendues.

Il faut cependant chercher le juste milieu et faire attention à ne pas faire exploser ses coûts de stockage en s’exposant aux risques liés à l’accumulation de stock. Cliquez ici pour en apprendre plus sur ces risques.

Définir les seuils de stock minimal et maximal

Pour chaque produit ou matière, il est important de fixer un niveau minimal et un niveau maximal dans le dispositif de gestion des inventaires. Pour définir ces niveaux, les critères suivants doivent être pris en considération :

  • La superficie occupée dans l’entrepôt ou le magasin ;
  • Le caractère périssable ou non des produits ;
  • Les délais de réapprovisionnement en cas de baisse de stock ;
  • L’importance du produit dans la chaîne logistique.

Outre les points sus-évoqués, la date de commande et la quantité des produits à commander sont deux autres éléments clés à considérer. Ils peuvent être fixes ou variables en fonction des critères énumérés ci-dessus.

Le recours à des tableaux de bord est par ailleurs recommandé car il permet de suivre de manière plus fluide l’évolution des stocks. Cet article présente l’intérêt de ces outils pour une bonne gestion de stock et pour l’efficacité de la gestion des inventaires.

PARTAGER
Cloud, Big data, nouvelles technologies sont au programme. Je veille sur les sujets tendances de l'informatique et des réseaux.

Laisser une réaction