Organiser son atelier pour éviter les TMS

0
267
organiser-atelier-eviter

Principale cause de maladie professionnelle, les troubles musculo-squelettiques ont des conséquences directes sur la rentabilité et les performances. Malheureusement, seulement un nombre réduit de personnes sont informées de cette réalité. Ce qui expose ainsi de nombreux travailleurs à des risques d’affections musculo-squelettiques.

Cet article va vous permettre de mieux comprendre les TMS. Si vous êtes artisan, vous saurez ainsi comment mieux organiser votre atelier.

Qu’est-ce qu’un trouble musculo-squelettique ?

Le TMS est une lésion articulaire occasionnée par un travail récurrent. Il concerne particulièrement les pathologies des tissus mous des membres inférieurs et supérieurs (muscles, nerfs, tendons…) et se manifeste par la formation, l’extension et l’aggravation des troubles de l’appareil locomoteur.

Les parties du corps humain les plus touchées par ce trouble sont souvent le cou, les poignets, les épaules et le genou. L’apparition des troubles musculo-squelettiques est généralement liée soit à l’activité professionnelle soit aux outils de travail. Vous trouverez sur des sites spécialisés tels que https://www.manutention-professionnelle.fr des outils de travail de qualité adaptés au type d’activité que vous exercez : chariots, remorques, diables, rouleurs ou encore transpalettes.

Selon les experts, les TMS sont le résultat de l’association de nombreux facteurs tels que la hauteur de bureau inadéquat pour les entreprises, le manque ou l’absence d’outils, l’utilisation d’instruments qui ne respectent pas les normes et le défaut de dispositif de rangement (le diable, le chariot pour les ateliers).

Pour éviter ou au moins réduire les risques de TMS, vous devez simplement adopter de bonnes habitudes :

  • organiser votre atelier en tenant compte de l’ergonomie et des normes du travail,
  • mettre en place des espaces de rangement à proximité de votre atelier,
  • employer des techniques qui visent à minimiser les efforts,
  • utiliser des dispositifs de rangements mobiles pour faciliter le transport de vos matériaux de travail ou outils. Par ailleurs, il est impératif de bien choisir celui-ci afin qu’il soit facile à utiliser. Pour vous aider, nous avons effectué un zoom sur la servante d’atelier en mettant l’accent sur les critères dont il faut tenir compte pour son achat.

La servante d’atelier : comment la choisir pour éviter les TMS dans son atelier ?

Plus performante que la boîte à outils, la servante d’atelier est un établi roulant qui permet de ranger les outils de travail. Elle est équipée de plusieurs tiroirs et compartiments et vous offre la possibilité de classer, selon leurs tailles et leurs utilisations, tout le matériel dont vous disposez dans votre atelier.

Grâce à ces roues, il suffit de la diriger vers l’endroit de votre choix en la poussant. Plus besoin de faire des centaines d’allers-retours pour avoir à portée de main le nécessaire pour la réalisation de votre tâche. De plus, vos muscles, nerfs, tendons… ne seront plus mis à rude épreuve.

Pour éviter les troubles musculo-squelettiques avec cet établi, il est important de le choisir en tenant compte de :

  • ses roues et de la maniabilité,
  • sa capacité de stockage,
  • sa résistance, sa stabilité,
  • ses tiroirs et le type de systèmes de fermeture et d’ouverture.

Vous savez désormais comment organiser votre atelier afin de travailler en toute sérénité et éviter ces troubles qui perturbent la vie de nombreux professionnels.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction