L’affacturage : une solution à considérer pour préserver sa trésorerie

0
243
affacturage-tresorerie

Grâce à l’affacturage, une entreprise peut transférer les créances dont elle dispose à un tiers qui en assurera le recouvrement. Il s’agit donc d’un excellent moyen de préserver sa trésorerie. Vous souhaitez en savoir plus sur ce mode de financement ? Découvrez dans cet article son fonctionnement ainsi que ces avantages.

Qu’est-ce que l’affacturage ?

L’affacturage est un mode de financement offrant la possibilité de mobiliser les créances clients détenues par une entreprise auprès d’un organisme financier. En d’autres termes, cet organisme (le factor), achète les créances pour ensuite s’occuper de leur recouvrement. Pour l’entreprise qui vend ses créances, de la trésorerie peut ainsi être disponible immédiatement, ce qui pourra lui permettre d’éviter d’éventuelles difficultés.

À noter que pour pouvoir préserver sa trésorerie grâce à l’affacturage, il faut que l’entreprise exerce sur un marché B to B. Outre cette condition, toutes les entreprises peuvent avoir recours à ce mode de financement, sans distinction de taille ni de secteur d’activité.

Comment fonctionne l’affacturage ?

En fait, l’affacturage fait intervenir trois acteurs à savoir : l’entreprise créancière, le factor et l’entreprise débitrice. Lorsque l’entreprise créancière est en possession de factures payables à terme sur une l’entreprise débitrice, elle peut faire appel à un factor. Si un accord est conclu, elle pourra alors transférer ses factures à ce dernier, en échange de quoi elle se verra octroyer une avance de trésorerie qui pourra correspondre totalement ou partiellement aux montants dus par l’entreprise débitrice. C’est à l’arrivée du terme, que le factor se fera régler les factures auprès de l’entreprise débitrice. Il se fera également rémunérer par des commissions versées par l’entreprise créancière.

Effectivement le factor prélèvera une commission d’affacturage pour couvrir ses frais de gestion. Il prélèvera en plus une commission de financement, sous forme d’un taux, qui correspondra à l’avance de trésorerie octroyée. Une participation à un fonds de garantie pour couvrir le risque d’impayé s’ajoutera à ces prélèvements. Cette dernière prendra alors la forme d’un pourcentage du montant des factures. À noter cependant qu’en cas de non-renouvellement du contrat à l’échéance, le fonds de garantie prélevé sera restitué à l’entreprise. Cette dernière pourra également le récupérer en cas de rupture des relations avec le factor.

Quels sont les avantages de cette technique ?

Vous l’aurez compris, le principal avantage de l’affacturage réside dans la préservation de la trésorerie. En effet, comme expliqué précédemment, une entreprise qui aura recours à cette technique recevra rapidement des liquidités. Elle n’aura donc plus besoin d’attendre le terme du règlement de ses factures clients pour reconstituer sa trésorerie, ce qui lui permettra de toujours pouvoir se financer. Elle pourra en outre se prémunir vis-à-vis des risques d’impayés. Pour cause, une fois ses factures transférées au factor, c’est ce dernier qui se chargera de peser le risque de non-recouvrement.

Par ailleurs, grâce à l’affacturage l’entreprise pourra optimiser sa gestion du personnel. Effectivement, toutes les formalités liées au recouvrement pourront accompagner la facture transférée au factor. De ce fait, elle se déchargera de nombreuses tâches telles que le suivi, le recouvrement, la relance, ou encore les précontentieux et contentieux, ce qui lui permettra de gagner un temps précieux.

Pour mieux gérer sa trésorerie, l’affacturage est donc une solution plutôt intéressante pour une entreprise. Elle le sera d’autant plus en cas de structure administrative faible. Il s’agit également d’une option à considérer pour une société dont les fonds de roulement seraient insuffisants et pour qui un impayé pourrait être source de graves problèmes. Pour savoir l’affacturage est effectivement la solution la plus adaptée, il convient toutefois de toujours bien analyser la situation et les besoins de l’entreprise. Pour ce faire, rien de tel que de demander l’avis d’un expert-comptable.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction