Comment mettre en place votre politique de sécurité informatique ?

0
501

La mise en place d’une politique de sécurité informatique efficace dans une entreprise permet de garantir l’intégrité des informations numériques. Une telle précaution évite le détournement de ces données et leur utilisation à de mauvaises fins par de tierces personnes.

Pour une efficacité maximale, il est important que la politique de sécurité soit mise en place assez tôt, et non après la survenue d’un problème grave.

Vous aimeriez prendre cette précaution pour la préservation des données de votre entreprise, et ainsi éviter des répercussions désastreuses ? Voici tout ce qu’il faut savoir dans ce cadre !

La préparation de la sécurité informatique en amont, une étape indispensable ?

La politique de sécurité informatique d’une société peut être assimilée à un plan d’action dont la finalité est la protection de l’entreprise et de ses données essentielles. Cela implique la détermination des objectifs à atteindre pour réduire voire annuler les principaux risques auxquels la société est exposée (panne électrique locale, panne de réseau interne, cyberattaques, etc.). La mise en place d’une politique de sécurité numérique passe nécessairement par une préparation efficiente en amont. 

Loin d’une simple improvisation, il est ici question de procéder à une évaluation objective des menaces qui planent sur votre entreprise, ainsi que de leurs conséquences prévisibles et des vulnérabilités actuelles de votre société.

Votre politique de sécurité informatique doit contenir tous les éléments utiles à la sécurisation de vos données, ainsi que les mesures à prendre en vue d’une poursuite des activités de l’entreprise sans interruption, même en cas de problèmes, dans l’idéal. 

Pour une efficacité optimale, il est donc recommandé de ne pas vous limiter à un simple mode d’emploi pour le choix des mots de passe ou la sauvegarde des documents, mais d’aborder de manière globale l’ensemble des thématiques ayant trait à la sécurité (terminaux mobiles, cloud, réseaux, données, etc.). Vous devrez par la suite définir un périmètre et des objectifs précis.

Comment définir le périmètre et les objectifs ?

A ce stade de l’établissement de la politique de sécurité informatique de votre entreprise (plus d’infos sur Gataka) vous devrez vous interroger sur le niveau de protection souhaitable pour chaque situation envisagée.

Il est également important que vous définissiez les éléments du système d’information qui doivent faire l’objet d’une protection : faut-il sécuriser uniquement les fichiers essentiels, ou au contraire opter pour une protection de l’ensemble de vos données ?

Pour avoir une réponse à cette interrogation, vous pouvez procéder à un audit des données de la société pour les catégoriser en fonction de leur typologie, en données indispensables, duplicables ou aisément reproductibles.

L’étape suivante pour l’établissement de votre politique de sécurité informatique, c’est la détermination des moyens dont vous aurez besoin pour atteindre vos objectifs. 

Comment faire le point des moyens nécessaires ?

En tant que dirigeant d’entreprise, il vous revient de réfléchir aux voies et moyens d’atteindre les buts que vous vous êtes fixés, tout en maintenant les coûts engagés pour la protection de la société à un niveau raisonnable.

Plusieurs possibilités peuvent être envisagées dans ce cadre, en l’occurrence des supports ou serveurs de sauvegarde emmagasinés sur place ou chez un prestataire, et un dispositif de protection pour accéder aux données sauvegardées. 

Pour cette étape de l’établissement de votre politique de sécurité informatique, vous pouvez aussi utiliser un pare-feu individualisé ou collectif au niveau du routeur, un VPN et un contrôle d’accès au réseau internet avec des profils codés.

Il est par ailleurs possible d’utiliser un système d’alimentation électrique secondaire continue, qui peut fournir une réserve de quelques minutes afin de mémoriser les documents primordiaux. Après cela, vous n’aurez plus qu’à développer des procédures adaptées, et à nommer un responsable de la sécurité numérique.

PARTAGER
Xavier
Cloud, Big data, nouvelles technologies sont au programme. Je veille sur les sujets tendances de l'informatique et des réseaux.

Laisser une réaction