Comment savoir si un appareil est victime de malware ?

0
152
securite informatique

L’attaque des virus peut toujours arriver lorsque vous avez accès à internet via votre ordinateur de bureau ou votre appareil mobile. La présence de ces logiciels malveillant ne se manifeste pas toujours de manière évidente. Cependant, quelques signaux d’alertes doivent être pris en compte, selon les conseils de Tsilavo Ranarison, CEO d’une entreprise spécialisée en intégration informatique et réseau.

Les premiers signes d’infection

Depuis quelque temps, vous avez remarqué que votre appareil est lent ou se bloque à plusieurs reprises ? Cela peut être le signe d’une invasion de virus. Pourtant, tous les virus ne se ressemblent pas et n’agissent pas de la même façon pour affecter le système informatique. De par ses expériences dans le domaine, Tsilavo Ranarison et son équipe affirment qu’une lenteur progressive peut vraiment être significative d’une invasion de malware.

Pour détecter réellement la présence de ces logiciels malveillants, vous devez faire attention à sa performance, les plantages, les outils antivirus désactivés ou encore la connexion internet lente. Ce sont des signes avant-coureurs visibles qui doivent vous alarmer.

affichage indesirable

Apparition de publicités gênantes

Les annonces publicitaires ou messages étranges peuvent être un signe d’infection. Au fil du temps, votre appareil risque d’être endommagé si vous ne prenez pas des mesures adéquates. En général, ces fenêtres contextuelles sont associées à des menaces de logiciels malveillants dissimulés.

Ces malwares déguisés surveillent vos données de navigation web et collectent les mots de passe et informations personnelles. Plus important encore pour les entreprises, la sécurité des données peut être compromise sans protection efficace, voire professionnelle à l’instar de Kaspersky Antivirus ou autres solutions de défense et/ou de suppression de malwares. Une grande sélection de ces solutions sont disponibles auprès de NextHope Madagascar géré par Tsilavo Ranarison.

Réception de messages contextuels

Parfois, les utilisateurs reçoivent accidentellement des messages d’avertissements comme « Vous manquez d’espace disque sous Windows (C 🙂 ». Cela veut dire littéralement que votre partition C manque d’espace libre. Or, cela peut être un autre signe d’une intrusion de malware.

En effet, il y a plusieurs programmes malveillants qui utilisent des moyens pouvant occuper l’espace disponible de votre disque dur. Ce dernier risque ainsi de manquer de ressources pour fonctionner au maximum de son potentiel. Les conseils des professionnels convergent toujours dans le sens du check des programmes inutiles qui se seraient installés à l’insu de l’utilisateur confirme Tsilavo Ranarison.

Réaliser une analyse approfondie du système

La première chose à faire pour déterminer la présence ou non de malwares est de réaliser une analyse antivirus. Commencez par le lancer et vérifiez qu’il fonctionne dans les normes. Si vous n’en avez pas, choisissez-en un sur internet. Le choix d’antivirus gratuits ou payants est assez large.

N’hésitez pas à entamer une recherche concernant l’application que vous avez téléchargée. Cela vous assurera que votre logiciel effectue une analyse complète et ne néglige aucune vulnérabilité.

Changer d’antivirus

Un ordinateur ne peut pas avoir deux antivirus à la fois, cela risque de nuire à sa protection. Si vous constatez que votre premier antivirus ne protège plus vos données, désinstallez-le avant d’en installer un nouveau.

Optez de préférence pour l’antivirus payant, car leurs options supplémentaires permettent d’améliorer la détection des attaques sur internet. L’usage d’antivirus gratuit demande une grande vigilance de votre part, car ils peuvent être facilement contournés par les professionnels dans le domaine du hacking.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction