La géolocalisation au service des applications

0
1162

C’est une nouvelle qui a fait grand bruit. Depuis le 1er décembre 2014, l’application e-constat permet de remplir un constat amiable à la suite d’un accident en utilisant simplement son téléphone portable. Des services de ce type autour de l’automobile, il en existe des tas, souvent un bon moyen de faciliter la vie des conducteurs.

Cerca sulla mappa

L’objectif premier : gagner du temps

Si les automobilistes sont de plus en plus nombreux à utiliser les applications dédiées à la voiture, c’est avec un objectif commun : gagner du temps. A l’image de « e-constat », certaines taches du quotidien peuvent être facilitées grâce à des applications.

En utilisant une technologie de pointe et une interface simple, elles envahissent les Smartphones et la vie des usagers. « E-constat » est par exemple idéale en cas d’accidents « survenus entre deux véhicules terrestres à moteur immatriculés en France n’ayant pas entraîné de dommages corporels ».

Le concept permet de pré-remplir certains champs (nom, adresse, assureur…), de faire un croquis et le tout sur deux appareils distincts. L’avantage en plus, c’est que la déclaration est directement transmise à l’assureur qui confirme la bonne réception par un sms et un email. Et comme l’application est truffée d’options, on peut également géolocaliser les voitures, un outil devenu en quelques années incontournable.

Géolocalisation et entraide

La géolocalisation fait partie des services les plus plébiscités par les conducteurs, qu’elle permette de retrouver son véhicule dans un parking, de connaître les points d’intérêts qui existent autour de nous ou de s’enquérir de l’état de la circulation sur un itinéraire. On trouve également de nombreuses solutions de géolocalisation de véhicules pour les professionnels disponibles sur le marché.

la-geoloc

Face à cette vague de modernité, certains veulent montrer que la solidarité a aussi son rôle à jouer ! C’est le cas des créateurs de PocketParker, une application imaginée par des chercheurs de l’Université d’Etat de New York.

PocketParker permet à ses utilisateurs de trouver une place de parking mais à la différence de ces concurrentes, elle n’a besoin d’aucun capteur. Il faut en effet savoir que la grande majorité d’entre elles, pour fonctionner, ont besoin d’une quantité de capteurs que l’on trouve notamment sur les parkings. Mais pour elle, nul besoin de cela, c’est grâce à la communauté que tout se passe.

L’application analyse seule les mouvements des voitures sur les parkings et propose avec précision les emplacements libres. Une voiture qui roule au pas cherche sans doute une place, une voiture qui au contraire accélère et s’éloigne de la zone concernée signifie sans doute qu’une place vient de se libérer !

Si un tel service était couplé à un service de navigation, le conducteur n’aurait qu’à suivre les directions qu’on lui indique puis se laisser mener à une place libre, une méthode qui laisse rêveur !

Laisser une réaction