Comment ralentir les signes de perte d’autonomie ?

0
558
Asian senior people sitting relax with walker during rehabilitation and young carer,elderly woman or mother smiling and exercise with trainer or daughter at home,concept health care

Au fil du temps, nos capacités diminuent, et on devient de moins en moins autonome. Dès que certains signes de perte d’autonomie s’affichent, il est nécessaire de les déclarer. Vous pouvez ainsi vous faire aider par une assistante de vie dans vos gestes au quotidien. Certains signes sont annonciateurs d’une perte d’autonomie, il est toutefois possible de prévenir cet état. Pour ralentir ses signes, voici différents moyens pour limiter les effets d’incapacité chez la personne âgée.

L’incapacité physique et/ou psychique

Arrivé à un certain âge, il est indispensable de mettre en doute certaines de ses facultés. Avec l’âge en effet, de nombreuses personnes âgées refusent d’être assistées aux dépens de leur santé. L’appel à une assistante de vie peut ainsi déterminer si une personne âgée est encore capable de toutes ses facultés mentales ou physique.

La perte d’autonomie peut se définir comme l’incapacité pour une personne d’effectuer des gestes au quotidien, elle est soit physique soit intellectuelle. La capacité à réfléchir diminue ainsi, mais également certaines capacités physiques comme se lever ou marcher. Pour la protection de la personne âgée, il est indispensable de l’assister dès la constatation de cet état d’incapacité.

Comment prévenir les signes d’incapacité ?

Pour prévenir cet état d’incapacité chez la personne âgée, il est important que celle-ci accepte tout d’abord son inaptitude. Les proches ou une assistante de vie peuvent l’aider à faire une constatation de cet état.

En effet, il est possible de prévenir cet état d’incapacité chez l’individu, que ce soit physique ou mental. Et ce, par la pratique des exercices au quotidien, la personne âgée peut ainsi se faire aider. Voici des exercices qui peuvent aider :

  • Les exercices physiques sont à faire fréquemment, il existe de petites gymnastiques à faire selon l’âge (la marche, les étirements, les exercices d’équilibre) ;
  • Les exercices de mémoire, ils sont également nombreux et varient selon la personne. La mémoire doit ainsi être stimulée tous les jours, vous pouvez faire appel à une assistante de vie pour ces exercices ;
  • L’accompagnement, il est nécessaire d’accompagner la personne âgée et de ne pas l’isoler. Les sorties et la découverte de différents lieux sont ainsi à privilégier ;
  • Rendre la personne âgée indépendante, pour que la personne âgée utilise au mieux ses capacités intellectuelles, il est indispensable de la laisser autonome dans certains gestes du quotidien.

Les signes annonciateurs de perte d’autonomie

Il est nécessaire d’identifier et de prendre sérieusement les formes quelconques des signes précurseurs en cas d’une perte d’autonomie. En général, il existe des manifestations qui peuvent vous aider et aider la personne âgée à se remettre en question. Les symptômes pour déterminer si une personne est en perte d’autonomie sont :

  • Des troubles de l’équilibre, sur le plan physique la personne âgée perd de plus en plus son équilibre et a du mal à se déplacer toute seule ;
  • Des troubles mémoriels, les problèmes de mémoire sont un deuxième signe important. Si ces troubles sont de plus en plus fréquents, et répétés, c’est un signe d’alerte ;
  • Des troubles des facultés intellectuelles, le senior, n’est plus capable de raisonner normalement ni de réfléchir normalement. Certaines activités quotidiennes deviennent ainsi impossibles, comme se promener ou faire les courses.
PARTAGER
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction