Du changement du côté des vaccins pour les enfants ?

1
154

C’est aujourd’hui que le Conseil d’État doit rendre sa décision concernant la mise à disposition individuelle des vaccins obligatoires.

3 vaccins obligatoires

Jusqu’à aujourd’hui, il existait en France trois vaccins obligatoires pour les nourrissons : contre le tétanos, contre la poliomyélite, et contre la diphtérie. Problème, ces vaccins ne sont pas disponibles de manière individuelle mais se trouvent inclus dans des produits comprenant un plus grand nombre de vaccins. Or, ces derniers ne sont pas obligatoires, et c’est ce qui pose problème à certains parents.

Outre le fait que ces vaccins multiples sont vendus plus cher, plusieurs parents déplorent le fait que leurs enfants soient vaccinés sans avoir le choix contre certaines autres pathologies. Ils estiment que quelques-uns sont dangereux et ont même lancé une pétition en ce sens, qui a récolté déjà près de 390 000 signatures. Ils demandent la mise à disposition individuelle de chaque vaccin obligatoire, et c’est ce sur quoi le Conseil d’État travaille actuellement.

Ce dernier doit rendre sa décision sur le sujet aujourd’hui. Il y a quelques jours, le rapporteur était allé dans le sens des requérants. Celui-ci, Rémi Decout-Paoloni, a souligné il y a quelques jours que « le ministère de la Santé dispose de la possibilité de rendre disponibles les seuls vaccins obligatoires », ajoutant qu’il enjoint la ministre de la Santé à prendre des décisions « destinées à garantir la disponibilité des vaccins précités, dans un délai de quatre mois à compter de la notification de la décision du Conseil d’État ».

Attention danger ?

A l’origine, 2 300 personnes avaient déposé une requête auprès du Conseil d’état afin de le contraindre à assurer la disponibilité des seuls vaccins obligatoires. Suite aux recommandations médicales, plusieurs laboratoires ont été conduits à ne plus proposer uniquement le DTP obligatoire (diphtérie, tétanos, poliomyélite), mais à inclure des vaccins polyvalents. Problème, ceux-ci contiennent de l’aluminium dans leurs adjuvants, ce qui a poussé les signataires à réagir.

PARTAGER
Anne
Rédactrice Web & Bénévole chez Axonpost.com pour ma veille personnelle et professionnelle.

1 Commentaire

Laisser une réaction