Que faut-il savoir sur le débistrage de cheminée?

0
194

Lorsqu’on parle de nettoyage de la cheminée, nous faisons le plus souvent allusion à son ramonage. Pourtant, les travaux d’entretien peuvent également se matérialiser par le débistrage du conduit. Cette opération est généralement réalisée en complément du ramonage. Justement, nous allons aborder les points essentiels à retenir sur ce procédé. Découvrez !

Pourquoi procéder au débistrage d’une cheminée ?

Le « bistre » désigne la couche épaisse et dure de goudrons qui tapisse la paroi du conduit de la cheminée. Concrètement, il a une forte teneur en eau et est chargé de particule de carbone et d’huile. Au contact de l’air, cet élément s’oxyde facilement.

Il est primordial d’éliminer le bistre en ce sens où il met en péril la sécurité de la maison. En effet, il peut facilement s’embrasser au cours de la combustion provoquant ainsi des feux de cheminée. Pour le nettoyage du conduit, il est fortement conseillé de solliciter les services d’un ramoneur professionnel commehttps://www.ramoneur-62.fr/ qui exerce dans le Pas de Calais.

En outre, le dépôt de bistre est principalement dû au conduit mal isolé. Le choc thermique résultant de la chaleur des fumées et de          la froideur du conduit peut occasionner une condensation. C’est cette dernière qui, à son tour, va favoriser la création des bistres et des goudrons.

La couche de bistre peut également résulter d’un conduit surdimensionné, d’un feu mal allumé ou encore de l’utilisation d’un bois mal adapté.

Dans quelles mesures faut-il opérer un débistrage de cheminée ?   

Le débistrage de cheminée est incontournable dans deux situations. Dans tous les cas, le recours aux services d’un ramoneur agréé est indispensable.

D’une part, il faut impérativement le prévoir dans la mesure où vous désirez mettre en place un tubage dans un conduit maçonné. Ceci est généralement fait pour améliorer l’étanchéité et l’isolation de ce dernier.

D’autre part, le bistrage est nécessaire lorsque la couche de goudron a tellement durci qu’un simple ramonage ne suffit plus. En principe, il est effectué tous les 10 ans après avoir ramoné la cheminée.

Bon à savoir : Le débistrage est exclusivement réservé aux conduits maçonnés. Pour un tubage rigide ou flexible, il faudra utiliser une bûche de ramonage.

Comment enlever la couche de bistre sur la paroi du conduit ?

Pour le débistrage de votre cheminée, nous vous conseillons de faire appel à un ramoneur agréé. En fonction de l’épaisseur du bistre à enlever, cet artisan peut recourir à deux solutions différentes.

Si la couche de bistre est peu importante, l’utilisation d’une poudre chimique spéciale débistrage suffit. Ce produit va ramollir le bistre, le rendre plus friable et cassant. Ce qui facilite son enlèvement.

En revanche, si le bistre est très épais, il faudra nécessairement se servir d’une débistreuse. Il s’agit d’un appareil électrique qui, grâce à une action rotative de sa tête, va nettoyer le conduit en faisant tomber les débris de goudrons et de suies.

D’autre ces deux techniques, l’utilisation de la débistreuse est plus efficace, car elle permet d’éliminer plus de 90 % des dépôts de goudrons. En conclusion, le débistrage est réalisé afin de débarrasser le conduit de la cheminée de la couche de goudrons et de suies épaisse sur sa paroi. Cette opération s’impose dans la mesure où l’on souhaite installer un tubage dans un conduit maçonné. Néanmoins, sa mise en œuvre répond surtout à un besoin de préserver la sécurité du logement et de ces habitants. Pour cette opération, le recours aux services d’un spécialiste en ramonage de cheminée est vivement recommandé.

PARTAGER
Avatar
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction