Travaux de toiture : lumière sur les mauvaises pratiques à bannir

0
189

De nombreuses raisons peuvent nous pousser à réaliser nous-mêmes nos travaux de toiture. Parfois, nous pensons que c’est plus économique. Dès fois, nous voulons nous sentir investit dans l’entretien de notre habitat. Dans tous les cas, certaines de nos pratiques font plus de mal que de bien à notre toit. Pour ne pas aggraver les dégâts, elles sont donc à bannir. Découvrez les mauvaises pratiques et les moyens de les contourner dans cet article.

S’attaquer directement aux travaux sans un diagnostic préalable de la toiture

La plupart du temps, nous sommes tentés de réparer les premiers défauts du toit que nous constatons. Il s’agit pourtant d’une mauvaise manière d’appréhender les travaux. En effet, il est crucial de diagnostiquer  de la toiture avant d’entamer la moindre chose. Ceci étant fait afin d’évaluer son état et celui de ses composants. Sachez qu’il est préférable de laisser ce diagnostic aux soins d’un spécialiste comme cette entreprise de couverture située à Vienne. Ce professionnel adaptera les traitements dont votre toit a besoin en fonction de la nature des problèmes l’affectant. 

Accorder une moindre importance aux consignes de sécurité

Les travaux de toiture se pratiquent principalement en hauteur. Il en va ainsi que ce soit pour remplacer une tuile cassée ou pour nettoyer le toit. Au cours de leur réalisation, l’opérateur est donc exposé à différents risques tels que la chute dans le vide. Par conséquent, des mesures adéquates devront être prises pour garantir sa sécurité. En effet, une chute, bien qu’elle paraisse anodine, peut être mortelle. Pour éviter les accidents, la mise en place d’échafaudages et le port d’un EPI couvreur sont de ce fait obligatoires.  Un équipement de protection individuelle ou EPI comprend entre autres un casque de sécurité, un harnais de sécurité, d’un garde-corps, des chaussures à semelles antidérapantes ainsi que des gants de protection.

Se servir de matériaux mal adaptés ou inadéquats

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte au moment de choisir le revêtement de sa toiture. Parmi ceux-ci, il y a les règles d’urbanisme en vigueur dans votre localité. En effet, certaines régions sont soumises à un Plan Local d’Urbanisme ou PLU. Ce dernier peut exiger ou interdire l’utilisation de matériaux spécifiques. Avant de procéder à l’achat d’un revêtement donné, il convient donc de s’informer sur ces normes en question. Pour cela, demandez des renseignements auprès du service d’urbanisme de votre mairie. En outre, il faudra tenir compte des caractéristiques propres de votre toiture. Le matériau de couverture à mettre en place sera fonction de la forme de celle-ci et de son degré d’inclinaison. Enfin, le choix des matériaux se fera en fonction des conditions climatiques de votre région.

Ne pas prendre la peine d’organiser les travaux

Les opérations à entreprendre ont besoin d’être organisées au préalable pour assurer le bon déroulement du chantier. Cette étape est incontournable que vous désiriez nettoyer votre toit ou même le rénover. Pour éviter les va-et-vient sans fin, il est par exemple nécessaire d’avoir à portée de main les outils et les matériaux dont on a besoin. Procéder ainsi nous permet de réaliser un gain de temps considérable. En outre, prévoyez toujours une marge au moment de la préparation du budget, car on n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises. Pensez à demander un devis de vos travaux au préalable. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur le site internet de certains artisans.

Entamer les travaux de toiture dans le mauvais ordre

Il est primordial d’appréhender les travaux de toiture dans le bon ordre. Cependant, ce n’est pas toujours le cas, surtout lorsqu’on décide de démousser la couverture. Dans ce cas de figure, il faut d’abord veiller au bon fonctionnement des gouttières. Ce n’est qu’ensuite qu’on enlèvera les mousses, les lichens et autres sortes de salissures sur le toit. C’est également une occasion pour corriger les défauts de ce dernier. Pour terminer le démoussage, un traitement hydrofuge sera pulvérisé sur sa surface. Avant la mise en œuvre de cette tâche, assurez-vous toutefois que cette dernière est bien saine et propre.

Ne pas vérifier l’étanchéité de la toiture

Après les travaux de réparation ou la rénovation de la toiture, il faut nécessairement procéder à un test d’étanchéité. En effet, le manque d’étanchéité de celle-ci est responsable des infiltrations d’eau. D’ailleurs, nous savons que l’humidité figure à la tête de liste des pires ennemis du toit et de ses composants. Elle n’altère pas uniquement le revêtement. Elle peut également affecter les autres éléments. Elle est à l’origine de la formation des mousses, des lichens, des algues et des moisissures. Sur le long terme, elle peut occasionner le ramollissement de la charpente et son affaissement. En bref, l’eau infiltrée peut causer de sérieux dégâts et affecter l’état général de la toiture.

PARTAGER
Avatar
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction