Lyon : Aulas assigne GL Events en justice pour concurrence déloyale

0
1265

Jean Michel Aulas est un personnage que les médias adorent particulièrement, car il y’a toujours quelque chose à dire sur lui. Cette fois-ci, c’est une affaire de justice qui est sur la planche avec une accusation de concurrence déloyale. L’auteur de la plainte : Jean Michel Aulas bien sûr. Le président du club lyonnais a, en effet, assigné en justice le PDG de GL Events pour concurrence déloyale Lyon dans le cadre de la reprise du Stade Gerland. Une nouvelle affaire qui vient garnir l’agenda déjà bien chargé du patron du club lyonnais.

Aulas réclame 30 millions d’euros

Selon les informations de l’hebdomadaire satirique lyonnais, le président du club de la ville réclame une compensation de 30 millions au PDG de GL Events. Il ne s’agit ni plus ni moins que de son ex-ami à qui il accuse d’avoir profité des informations confidentielles obtenues en tant qu’administrateur de l’OL dans le cadre de sa négociation avec la mairie de la ville en ce qui concerne la reprise du stade Gerland. À noter que le club de la ville a récemment inauguré son stade flambant neuf en vue de répondre à ses ambitions européennes.

La procédure pour concurrence déloyale Lyon a été engagée durant l’été au niveau du tribunal du commerce et il faut dire que la bataille va opposer deux des personnalités des plus emblématiques de la ville de Lyon. Pour rappel, le PGD de GL Events, Olivier Ginon, a repris le stade Gerland pour y installer le LOU Rugby, un club dont il est le propriétaire. Il ambitionne aussi d’organiser dans ce stade de grands évènements culturels et des séminaires d’entreprises en dehors des matchs. Une initiative qui passe mal auprès de Jean-Michel Aulas, car son modèle économique mêle compétitions sportives et évènementiel.

Les ponts ne sont pas encore rompus

Du côté du club lyonnais, on confirme l’existence d’une telle procédure tout en affirmant que les ponts ne sont pas encore rompus. En effet, selon les dernières informations, les deux chefs d’entreprise sont en train de discuter et plusieurs rencontres ont déjà été organisées entre les deux parties. S’achemine-t-on vers une issue heureuse pour l’intérêt de la ville de Lyon ? Sans doute ! Cependant, on ne peut jamais vraiment prévoir quelque chose avec le président Aulas qui est un adepte du suspens et des retournements de situation. Les prochaines semaines nous en diront sans doute plus.

PARTAGER
Nantais dynamique, entrepreneur et fan de nouvelles technologie, j'aime la vie et voilà !

Laisser une réaction