Chute de météorites sur la Russie

0
981

La chute de météorites à laquelle nous avons assisté la semaine dernière en Russie est censée être en théorie un phénomène courant et relativement inoffensif.

[youtube id= »Tj3QduJ1qT8″ width= »600″ height= »350″]

On estime en effet à près de 100 000 tonnes les poussières et les météorites rentrant chaque année dans notre atmosphère, la plupart n’excédant pas le gramme. Comment alors expliquer la violence du phénomène survenue en Russie, qui, aux dernières estimations, aurait fait environ 1 000 blessés, légers pour la majorité ?

Les premiers communiqués indiquaient qu’une grosse météorite avait explosé dans l’atmosphère et que les fragments étaient tombés dans la zone de Tchelyabinsk, zone de l’Oural assez peu peuplée, mais comptant toutefois une cité industrielle d’un million d’habitants.

Actuellement, des chercheurs universitaires sont en expédition pour retrouver des morceaux de cette météorite, dont certains éléments pourraient être tombés dans le lac Tchebarkoul. D’après les premiers résultats de cette expédition, les fragments retrouvés seraient composés de 10% de fer, confirmant donc bien le statut de météorite.

chute-de-meteorite-russie

russie-meteorite

meteorite-russie

Si l’on en croit les statistiques, le phénomène de chute d’une météorite affectant directement la population est plutôt rare. En effet, les océans couvrant 66% de notre planète, il y a bien plus de chance qu’une météorite plonge dans les océans qu’elle ne s’écrase sur les terres. Ajoutons à cela que les 34% de terres émergées ne sont urbanisées qu’à hauteur de 3%, on saisit mieux pourquoi la météorite russe est un évènement rare et exceptionnel.

Toutefois, il n’est pas unique. En 1992 notamment, la chute d’une météorite sur un capot de voiture dans la banlieue de New York avait marqué les esprits.

PARTAGER
Avatar
Webmaster et éditeur de sites Web. Je partage ma veille sur l'actualité sur Axonpost

Laisser une réaction