Combattre la spasmophilie grâce aux minéraux

0
2095

C’est une maladie qui souvent ne se voit pas. Pourtant, plus de 10 millions de français en souffrent, il s’agit de la spasmophilie. Si les symptômes varient d’une personne à l’autre, les crises sont pour tous douloureuses, handicapantes ou fatigantes, et il n’existe à ce jour aucun traitement efficace pour soulager les victimes. Cependant en modifiant son alimentation, il est possible de voir une amélioration s’opérer.

Des symptômes divers

La spasmophilie peut prendre plusieurs formes : boule dans la gorge, sensation de chaleur, fatigue irrésistible puis spasmes musculaires. Ces « crises de tétanie » sont pour les spécialistes une forme d’anxiété particulière.

Les crises démarrent souvent après un sentiment d’oppression ou de manque d’air, la poitrine se trouve tout à coup opprimée. Des fourmillements dans les mains et les pieds se font ressentir, qui parfois s’accompagnent de douleurs au niveau du cœur et de vertiges. Si tous les symptômes n’apparaissent pas forcement en même temps, le résultat est la crise de tétanie, lorsque le raidissement des muscles entraîne les tremblements.

Plusieurs études ont démontré que le manque de magnésium serait l’une des causes principales de la maladie, la carence étant en tout cas le point commun qui existe entre les différents types de souffrance. Le magnésium permet de réguler le stress, responsable de diminuer les réserves de magnésium présentes dans le corps. Plus généralement, les personnes qui en manque sont sujettes à de grosses fatigues, des angoisses ou encore de l’irritabilité.

La solution se trouve-t-elle dans l’homéopathie ?

Les solutions sont donc d’adapter son alimentation, en puisant par exemple le magnésium dans des céréales complètes, des oléagineux (les amandes et les noix), et en consommant toujours plus de légumes et de fruits frais ou secs. Des expériences ont également montré que le lait de vache serait à proscrire, mieux vaut donc privilégier les fromages et yaourts au lait de soja, de brebis…

Il est aussi possible de faire des cures de magnésium sur plusieurs semaines ou d’avoir recours à l’homéopathie, une alternative intéressante quand la médecine ne peut pas grand chose: une dose de Cuprum metallicum 15 CH peut aider à stopper la crise et des granules d’Ignatia amara 9 CH chaque jour aident à la prévenir.

PARTAGER
Rédactrice Web & Bénévole chez Axonpost.com pour ma veille personnelle et professionnelle.

Laisser une réaction