Surdité : comment fonctionne un appareil auditif ?

0
216

Lorsqu’on est atteint d’une perte d’audition, on doit envisager d’adopter des solutions adéquates pour retrouver le plaisir d’entendre. Le recours à l’appareillage auditif est la solution la plus classique choisie par les personnes malentendantes. Mais comment fonctionne-t-il ?

Des innovations techniques

Les prothèses auditives ont déjà existées depuis plus de deux siècles. À l’époque, il s’agissait de cornets acoustiques en formes d’entonnoirs. Année après année, les nouvelles méthodes ont permis l’établissement de nouvelles variantes d’appareillage auditif. Notamment avec l’apparition du microprocesseur et des processeurs à signaux numériques, ces appareils ont connu de larges évolutions. Plus performants, ils possèdent des dimensions plus réduites, voire invisibles.

Appareillage auditif, une solution sur mesure

Les prothèses auditives sont réglées par l’audioprothésiste selon le degré de surdité, les besoins personnels et le style de vie du patient. Les nouveaux systèmes technologiques s’adaptent facilement aux fonctionnements de l’environnement et des situations dans lesquelles le patient est amené à faire face. Grâce aux dernières versions de l’appareillage auditif, les malentendants peuvent même regarder des films tout en discutant, réduire les sifflements et détecter toutes sortes de sources de bruits. Ce genre d’appareil transmet le son par l’intermédiaire des microphones externes ou des microphones en mode directionnel adaptatif.

Les composants d’un appareil auditif

Les prothèses auditives d’Audioboutik sont généralement composées de quatre éléments essentiels : un microphone intégré, un microprocesseur, un écouteur et des éléments de contrôle. Le microphone intégré capte des sons et s’occupe de leur conversion en signaux numériques. Aussi appelé amplificateur, le microprocesseur s’occupe du fonctionnement central de l’appareil. Il traite les signaux numériques et les transforme en ondes sonores. Un écouteur vient s’ajouter à l’ensemble pour restituer le signal en mode acoustique à l’intérieur du conduit auditif. Selon le modèle de l’appareil, il peut comprendre des éléments de contrôle (programme d’écoute, volume…). La plupart des appareils fonctionnent à base de pile auditive.

Les principales fonctionnalités d’une prothèse auditive

Aux différents composants d’une prothèse s’ajoutent des fonctionnalités spécifiques. On peut par exemple citer l’anti-larsen. Cette option permet de protéger le patient des différents sifflements parasites proche du haut-parleur. L’appareil permet une réduction totale ou partielle des bruits gênants dans le but d’éclaircir les sons perçus lors d’une conversation. L’interauralité quant à elle permet une analyse de l’environnement sonore jusqu’à 360 ° afin d’obtenir une meilleure perception.

Les genres d’appareils auditifs

D’un point de vue généralisé, on distingue trois genres de prothèses auditives. Les contours traditionnels sont les plus utilisés par les malentendants. Composé d’une coque et d’un microphone, un contour traditionnel, l’appareil relie l’embout auriculaire à son conduit auditif. Les mini-contours sont eux aussi équipés de contour d’oreille, mais avec un microphone placé à l’intérieur du conduit auditif. Les intra-auriculaires quant à eux sont plus discrets et se placent intégralement à l’intérieur du conduit auditif.

Un appareillage auditif bien mis en place dépend de la qualité du réglage effectué par l’audioprothésiste. Il est donc plus qu’essentiel de faire appel à un expert auditif pour que son appareil fonctionne dans d’excellentes conditions.

PARTAGER

Laisser une réaction