Les aliments non- transformés : alimentation pour maigrir

0
172

Lorsqu’on commence un régime amaigrissant, certains aliments nous viennent tout de suite à l’esprit comme nos pires ennemis dans notre quête pour un ventre plat. Ceux-ci ont un nom : les aliments ultra-transformés. On les appelle ainsi car ils sont composés d’au moins un ingrédient qui est lui-même transformé par un procédé industriel.

Ces ingrédients, bien qu’ils aient été naturels et sains à l’origine, perdent leurs bénéfices tout au long du processus de transformation. De plus, les aliments ultra-transformés ont tendance à accumuler des nouvelles caractéristiques en usine. Les fabricants augmentent artificiellement, et intentionnellement, les lipides, glucides, sucres, sels dans ces produits. L’objectif visé : créer une addiction chez le consommateur qui, comme vous pouvez l’imaginer, ne fera qu’emmagasiner des graisses au fur et à mesure qu’il ingère ces produits. A cela s’ajoute des additifs alimentaires, voire même souvent de composés étrangers qui peuvent s’inviter subrepticement lors de l’emballage ou du processus de transformation en usine. Le message est donc clair : il faut éviter à tout prix les aliments ultra-transformés (chips, sodas, bonbons, saucissons, etc…) si on veut avoir le moindre espoir de maigrir.

Ne pas abuser des glucides

Vu que les aliments ultra-transformés sont pour la plupart riches en glucides, on pourrait croire que tout aliment contenant des glucides est à exclure de notre alimentation pour maigrir. Pris au pied de la lettre, ce serait une erreur. En effet, les glucides jouent un rôle primordial dans la régulation de notre appétit, et nous apporte l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de notre métabolisme. Une certaine quantité de glucides – pensez riz, pain, céréales, pommes de terre, … – doit donc faire partie de notre programme alimentaire.

Cependant, le mot clé est « modération ». Si les glucides apportent de l’énergie à notre corps, nous avons tendance à surestimer l’énergie nécessaire à celui-ci. Notre mode de vie contemporain, qui souvent nous pousse à passer de longues heures quasiment immobiles devant un écran d’ordinateur, a réduit l’énergie qui nous dépensons en moyenne par jour. Notre corps est comme une machine industrielle avec des entrées et des sorties. Si nous réduisons les sorties d’énergie sans réduire proportionnellement les entrées caloriques, cela crée un stock d’inventaires. Mais en ce qui concerne nos corps, ce stock n’est pas des boites dans un entrepôt, mais plutôt de la graisse abdominale.

Deux solutions s’offrent donc à vous qui sont d’ailleurs complémentaires. Réduire (mais jamais éliminer complètement) votre apport en glucides journaliers, réduisant ainsi les « rentrées » dans la machine de votre corps. Et augmenter les « sorties », en pratiquant régulièrement une activité physique qui vous plait.

Une fois les aliments ultra-transformés exclus et les glucides réduits, ce qui restera dans votre assiette sera la base d’une alimentation plus saine qui vous fera très sentir plus svelte et tonifiée !

PARTAGER
Avatar
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction