Quand faire appel à un pédiatre ?

0
934
conseil santé

Une petite toux ou une fièvre et voilà maman qui est déjà dans tous ses états. C’est vrai, tous les bébés tombent malades, et ce, parce que leur système immunitaire est encore en développement. Aussi, quand faut-il s’inquiéter de la santé de bébé ? Quand faire appel au pédiatre ?

Quand faut-il s’inquiéter pour la santé de bébé ?

Un bébé n’a pas le système immunitaire d’un adulte, il est plus fragile, ce qui explique pourquoi il peut facilement tomber malade.  Les germes et les bactéries présentes dans l’atmosphère ne viennent pas calmer les doutes des mamans et d’ailleurs, elles tremblent dès que la température de bébé n’est pas au beau fixe. Réaction normale ? Oui, bien évidemment, mais parfois, certaines mères, surprotectrices et un brin paranoïaques, trouvent le doute là où il ne devrait pas y en avoir.

Certes, voir son bébé malade est navrant, mais faut-il pour autant appeler le pédiatre dès qu’il y a un problème ? Non. Il est inutile d’alarmer le pédiatre et de l’appeler à tout-va pour des broutilles. Une petite blessure de rien du tout, des dosages de médication, des comportements mal venus ou même des maladies mineures, ce ne sont pas toujours des maux aussi dangereux qu’on ne puisse le penser. On ne dit pas qu’il faut prendre la santé de bébé à la légère, mais qu’il faut savoir doser les niveaux de problèmes et en cas de symptômes avérés.

Quand appeler le pédiatre ?

La prise de rendez-vous ne devra se faire que lorsque cela est utile et s’avère nécessaire. Une simple toux ou un rhume ne devrait pas inquiéter les parents plus qu’il ne le faut, mais il sera possible d’interrompre les heures creuses du pédiatre en cas de symptômes plus persistants. Une diarrhée ou une constipation est par exemple plus inquiétante qu’un mal de ventre occasionnel. De même, des pleurs incessants traduisent peut-être un malaise qu’il faille noter au pédiatre.

Par contre, un nez bouché pourra toujours attendre les heures normales de bureau du pédiatre.  Il est tout de même intéressant de rappeler que l’autoprescription n’est pas conseillée lorsqu’on parle de bébé et s’il souffre de rhume ou de toux persistante, il vaut mieux s’en tenir aux médicaments prescrits par le médecin et ne pas lui donner des médicaments qui pourraient être inadaptés et qui risqueraient d’aggraver sa maladie.

PARTAGER
bemaflek
Rédacteur et référenceur, passionné du web et de nouvelles technologies.

Laisser une réaction