Les fragments ARN de Beljanski : une petite révolution dans le domaine de la cancérologie

0
363

La communauté scientifique continue de chercher activement un remède contre le cancer. Malheureusement, ces recherches n’ont pas encore porté leurs fruits jusqu’à présent. Néanmoins, quelques trouvailles permettent déjà d’offrir de meilleures perspectives aux patients. On citera notamment les ARN fragments élaborés par le professeur Mirko Beljanski. Ce produit aide le malade à préserver ses facultés immunitaires dans le cadre d’une chimiothérapie. Toutefois, d’autres domaines d’application sont envisageables.


Les fragments d’ARN : une solution pour prévenir un déficit immunitaire

Jusqu’à aujourd’hui, traiter un cancer passe nécessairement par une chimiothérapie. À cette occasion, les médecins administreront à leurs patients un cocktail de médicaments cytotoxiques. Ces substances médicamenteuses vont ralentir la progression de la maladie en empêchant une multiplication rapide des cellules cancéreuses. Toutefois, les agents chimiothérapiques affectent également la moelle osseuse. Par conséquent, la cure entraine une baisse de la production de globules blancs.

On constatera déjà ce phénomène dès la deuxième semaine. Cette situation sera particulièrement éprouvante pour le patient. Ses capacités immunitaires seront considérablement réduites et il sera bien plus vulnérable aux affections les plus courantes. L’équipe soignante doit absolument maintenir les plaquettes sanguines à un bon niveau pour limiter les risques d’hémorragie.

Les fragments d’ARN ont été justement élaborés pour répondre à ces problématiques. Ces substances stimulent la production de cellules sanguines et renforcent les défenses de l’organisme. Elles offrent de meilleures chances de rémission aux malades. En effet, ces derniers n’auront pas à interrompre leurs traitements comme c’est le cas lorsque la concentration de leucocytes est inférieure au seuil admis.

Les autres domaines d’application des ARN fragments

Cet immunostimulantissu des recherches de Mirko Beljanski est principalement employé dans le traitement du cancer. Plus d’infos sur le blog de Monique Beljanski. Néanmoins, cetteformation accrue des globules blancsrésulte d’un processus que l’on pourrait exploiter dans d’autres domaines. En effet, les fragments d’ARN amorcent et agissent sur le séquençage de l’ADN par transcriptase inverse. Grâce à cela, ces éléments peuvent également s’assurer de la production de cellules saines.

Cette propriété sera particulièrement intéressante au niveau du système nerveux. Des études démontrent que le cerveau est un terrain propice à des dérèglements. De nombreux facteurs comme le stress perturbent les réactions qui se déroulent au niveau de cet organe. Cela peut se manifester de différentes façons. Des études font le lien entre ce phénomène et l’anxiété ou la dépression. Toutefois, d’éminents scientifiques ont déjà prouvé que ces bouleversements entrainaient aussi certains troubles comme l’autisme ou la schizophrénie.

Dans ce contexte, les fragments ARN ont le potentiel d’alléger les perturbations cérébrales. Bien entendu, on ne saurait envisager cette solution sans l’avis d’un médecin. Ainsi, il est toujours conseillé de demander l’aval d’un spécialiste avant de se décider. Quoi qu’il en soit, l’approche de Beljanski constitue une alternative intéressante pour accompagner une chimiothérapie. Toutefois, il a lieu de noter que cette méthode ne peut pas remplacer un traitement conventionnel.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction