Mieux comprendre l’hypnose conversationnelle

0
58
hypnose conversationnelle

Basée essentiellement sur les échanges verbaux, la communication et l’écoute active, l’ hypnose conversationnelle est une méthode d’hypnose mise au point par Milton Erickson. Pratique d’hypnose sortant des sentiers battus de l’hypnose, elle est nettement moins « invasive ». Petit tour d’horizon d’une version de l’hypnothérapie qui a déjà fait son bonhomme de chemin.

L’hypnose conversationnelle, comment ça marche ?

Dans son principe, l’hypnose désigne une modification volontaire de l’état de conscience d’une personne par une autre. L’hypnothérapie peut être mise en œuvre pour se débarrasser d’angoisses, de phobies et de mauvaises habitudes. À cela s’ajoutent de dépendances ou de douleurs physiques, psychiques ou émotionnelles.

En pratique, on invite le sujet à participer à sa thérapie. Il s’agira en effet de trouver dans son inconscient les éléments dont il a besoin pour aller mieux, de déclencher un mécanisme naturel qui induira les changements nécessaires dans son comportement ou sa perception de son environnement et de son entourage. Pour ce faire, le thérapeute n’utilisera aucune substance psychoactive pour déclencher l’état d’hypnose. La conversation et la communication suffisent.

D’ailleurs, le sujet n’est pas plongé dans une transe profonde. Le praticien s’adresse au subconscient par diverses suggestions utilisant des images, des métaphores plus ou moins fortes. L’écoute active permet par ailleurs d’identifier les changements de comportement et de les interpréter.

Comment se passe une séance d’hypnose conversationnelle ?

Chaque spécialiste, psychiatre, psychothérapeute ou hypnothérapeute peut avoir sa technique d’hypnose conversationnelle. Les éléments communs aux différentes méthodes sont l’utilisation de méthodes de communication, langages et suggestions particulières. À noter également que les séances sont relativement courtes.

En principe, les modifications de comportement nécessaires sont déterminées au cours de la première rencontre. Le thérapeute et son consultant s’accordent sur les objectifs à atteindre en fonction des problèmes à résoudre (perte de poids, gestion de douleurs, suppression de dépendance, etc.) et sur la fréquence des séances suivant les besoins de ce dernier.

L’écoute active constitue la première étape de toutes les séances. Ici, le thérapeute se contentera d’écouter et se concentrera sur ses paroles, n’intervenant que rarement. Il s’adressera ensuite à son inconscient via des mécanismes psychiques en utilisant des suggestions, des paroles et des gestes divers.

L’ hypnose conversationnelle a ses avantages

L’hypnose conversationnelle peut être utilisée sur les individus de tous âges. Elle peut s’avérer efficace pour régler toutes sortes de soucis physiques, émotionnels ou psychologiques ou pour se défaire d’habitudes toxiques pour la vie quotidienne. Des séances d’hypnose conversationnelles pour l’arrêt du tabac à Paris ont par exemple donné de très bons résultats. De plus, dans cette forme d’hypnose, le sujet reste pleinement conscient de ses actes et de ses paroles.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction