Quel avenir pour la liposuccion ?

0
1384

La liposuccion était, en 2006, l’intervention la plus pratiquée en France. Selon le docteur Marc Mitrofanoff, spécialiste de la chirurgie plastique, la liposuccion est toujours d’actualité et les techniques s’améliorent de jour en jour. Les incisions se font plus petites grâce à du matériel plus sophistiqué et l’intérêt pour cette chirurgie ne faiblit pas.

La pratique généralisée

Depuis son apparition dans les années 70, la liposuccion n’a jamais connu un tel engouement. Que l’on souffre d’une surcharge pondérale et que l’on veuille se débarrasser de masses graisseuses localisées, on peut tous potentiellement être intéressés par la liposuccion.

La liposuccion n’est pas une simple affaire de poids et les hommes comme les femmes sont concernés, comme l’explique le centre de liposuccion Lipofine. Il existe plusieurs techniques qui permettent toutes de traiter des volumes graisseux importants ou très localisés.

Se débarrasser de ses poignées d’amour et sauver la planète

Si la toute première vocation de la liposuccion est l’amélioration du physique, des scientifiques ont développé il y a quelques années une nouvelle théorie qui pourrait surprendre. D’après eux, la graisse humaine ferait un carburant biologique efficace et performant. Cette thèse énoncée par des chercheurs américains en collaboration étroite avec des chirurgiens esthétiques de Beverly Hills, si elle s’avère vraie, permettrait de produire du biocarburant à partir des résidus graisseux de ventres, de fesses et des cuisses.

Les autorités sanitaires sont moins convaincues par cette trouvaille. En effet, l’usage à des fins commerciales de résidus humains reste illégal. Or, une telle pratique, aussi efficace qu’elle soit, ne peut pas échapper aux dérives. Le « lipodiesel » est donc encore en phase d’expérimentation et a, selon les autorités, peu de chances d’aboutir.

La liposuccion quand à elle, a encore de beaux jours devant elle. A ce jour, aucune méthode non invasive n’apporte de résultats identiques et permanents. Les techniques s’améliorent sans cesse ce qui en fait l’une des chirurgies esthétiques les plus plébiscitées.

Laisser une réaction