Médicaments sans ordonnance : Attention danger ?

0
1215

D’après une enquête du magazine 60 millions de consommateurs, la moitié des 61 médicaments qui sont vendus sans ordonnance seraient dangereux pour la santé. Qu’en est-il exactement ?

L’automédication : à éviter !

Grippe, mal de gorge, troubles digestifs ou petits rhumes, pour tous ces maux les Français ont tendance à pratiquer l’automédication. Ils sont 78 % à se tourner vers ces médicaments vendus sans ordonnance, et ignorent bien souvent que la majorité d’entre eux a été jugée dangereuse.

En effet, d’après l’étude, 28 parmi les plus populaires seraient à proscrire. Parmi eux, Toplexil ®, Drill®, Nurofen® ou encore Actifed®. Les risques encourus sont nombreux : « Vous allez avoir une molécule qui s’appelle la pseudoéphédrine. Elle va en fait agir comme un vasoconstricteur, c’est-à-dire qu’elle va servir à déboucher votre nez et au final, vous pouvez couvrir des risques cardiovasculaires, voire, dans les cas très graves, d’infarctus pour un simple rhume ou un mal de gorge » explique Adeline Trégouët qui est la rédactrice en chef du magazine.

Des médicaments à préférer

Dans cette liste, il y a tout de même 20 médicaments qui sont classés « faute de mieux », des traitements qui ne sont pas dangereux, mais dont les effets ne sont pas vraiment concluants. Ils ont tout de même l’avantage de ne pas avoir d’effets indésirables. Le Spasfon® et le Smecta®, parmi les plus connus, font partie de cette catégorie.

Cependant, il est conseillé d’opter pour des inhalations à base d’huiles essentielles ou de plantes pour vaincre un rhume, bien plus efficaces que la majorité de ces médicaments.

 

 

PARTAGER
Rédactrice Web & Bénévole chez Axonpost.com pour ma veille personnelle et professionnelle.

Laisser une réaction