Mettre en place un dispositif d’accessibilité PMR chez soi

0
336
dsipositif

En tant que personne handicapée et à mobilité réduite, votre autonomie passe par un aménagement de votre logement et donc de la mise en place d’un dispositif d’accessibilité.

La législation française impose de nombreuses règles pour les lieux publics, mais très peu pour les logements personnels. C’est donc souvent à la personne à mobilité réduite de faire les démarches pour aménager son environnement.

Quels sont donc les différents dispositifs possibles pour un logement particulier ? Comment choisir le dispositif le plus adapté à la situation ?

Choisir un dispositif adapté à son besoin

Suivant votre handicap et surtout la disposition du logement, vous n’aurez pas la même possibilité pour l’installation de votre dispositif PMR. Que vous soyez en appartement ou en maison, suivant la surface de votre logement, il faudra parfois se montrer ingénieux pour trouver la bonne formule et ainsi rendre votre logement fonctionnel.

Plusieurs dispositifs existent :

  • Le fauteuil monte-escalier est la solution le plus couramment utilisée. Ce dispositif est adapté à la majorité des personnes à mobilité réduite. Il a aussi l’avantage de pouvoir s’installer dans de nombreuses situations, peu importe la forme de l’escalier et l’espace à disposition.
  • La plateforme monte-escalier, que le nomme aussi monte-personne escalier ou encore monte-charge PMR, permet de franchir les escaliers avec votre fauteuil roulant (ce qui n’est pas le cas pour le monte-escalier). Ceci offre ainsi une meilleure autonomie à la personne à mobilité réduite, car elle n’a pas de transfert à faire. Elle offre aussi l’avantage de se plier quand elle n’est pas utilisée afin de ne pas prendre trop de place.
  • La plateforme élévatrice est un dispositif PMR qui permet de franchir des étages avec votre fauteuil en toute simplicité, car elle ne nécessite pas non plus de transfert de la personne. Contrairement à la plateforme monte-escalier, elle ne pas suivre l’escalier, mais monté comme un ascenseur. Ce dispositif nécessite tout de même une place un peu plus conséquente, c’est pour cette raison qu’on le voit principalement à l’extérieur et dans les lieux accueillant du public (dans le cas où une rampe d’accès n’est pas possible par exemple).
  • L’élévateur vertical domestique est tout simplement un ascenseur particulier. Cependant, comme vous en doutez, ceci nécessite un peu plus de travaux que les autres dispositifs et surtout d’un agencement bien précis qui pourrait l’accueillir.

Financer son dispositif PMR

C’est souvent le sujet épineux, comment se financer ce dispositif souvent très coûteux. Il est certain que vous aurez dans tous les cas une partie à payer. Cependant, il est souvent possible de réduire sa facture en profitant de nombreuses aides qui existent.

L’ANAH (’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) propose par exemple une propose une subvention pouvant aller jusqu’à 70 % des coûts des travaux (mais plafonné à 8 000 €).

Des associations, les régions ou encore les départements proposent souvent des aides pour les personnes en situation de handicap.

Enfin, le montant des travaux peut parfois être déduit en crédit d’impôt, ou financer par un prêt bancaire à des conditions plus avantagées que d’habitude.

Pour financer son dispositif, nous vous recommandons vraiment d’être curieux et de demander toutes les possibilités à votre disposition.

PARTAGER
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction