Prioriser le confort dans son choix de portail motorisé

0
128

Le portail automatique d’aujourd’hui ne se suffit plus à ne garantir que la sécurité du logis. Ils sont conçus pour accompagner le propriétaire dans son train-train quotidien. C’est pourquoi l’on trouve des modèles motorisés plus légers, autonomes et surtout aptes à satisfaire une utilisation intensive. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider dans la sélection.

S’orienter vers la porte coulissante

Si le portail battant a le vent en poupe ces dernières années, aujourd’hui, notre mode de vie nous impose à opter pour un portail coulissant. Effectivement, si chaque membre de la famille se retrouve avec un véhicule personnel, il arrive que la porte du garage se trouve dans l’impossibilité de se refermer lorsque tout le monde rentre du travail le soir. Le portail came coulissant est ainsi à privilégier si l’on prend en compte le côté pratique. Celui-ci présente plusieurs avantages. Non seulement il admet l’usage d’un unique moteur portail faac (contrairement au portail aluminium battant qui en nécessite deux) mais réduit également l’encombrement de l’espace de vie. Même l’installation est facilitée, notamment lorsque le modèle choisi est doté d’une sonnette à l’achat. Plus besoin de concevoir une tranchée pour introduire le câble de liaison.

Miser sur une alimentation solaire

Certes, l’alimentation par câble est réputée plus sûre en termes de motorisation pour portail qu’une électrification via kit solaire de l’ordre du Solarmatic de Daitem. C’est pourquoi les professionnels procèdent généralement de cette façon lors de l’installation. Mais pouvez-vous imaginer les coûts que cela puisse engendrer ? S’il est essentiel de procéder à la réhabilitation du dallage après avoir creusé la tranchée pour le câblage, comptez 150 euros en moyenne pour les travaux de maçonneries uniquement, et ce, en dépit de votre logement qui se situe à 5 ou 10 m de la porte principale. Songez à la somme qu’il va falloir allouer pour une maison se trouvant à une vingtaine de mètres linéaires du portail électrique coulissant. Indéniablement, les installations solaires sont indispensables. Néanmoins, prenez soin de choisir un kit de qualité détenant une grande autonomie.

Vérin ou bras articulé

Une valeur notée coteC est à calculer pour savoir le système d’entraînement adapté à un portail bois, coulissant ou battant soit-il. Lorsque cette valeur est évaluée à moins de 6 cm, opter pour un automatisme pour portail à vérin est plus judicieux. La force exercée par celui-ci est constante, ce qui est propice lorsqu’on dispose de portail en fer robuste. Pour motoriser un portail, vous avez le choix entre les moteurs Somfy, Amico, Mini-Tank ou Ixengo SRTS, cette dernière, pouvant gérer jusqu’à une masse de 400 kg. Cela dit, à risque de se déformer, il est déconseillé pour un portail à matériau léger comme l’aluminium ou le PVC.
Dans le cas de piliers épais à savoir une « coteC » supérieure à 6 cm, le bras articulé est conseillé. Ce système programmable permet une ouverture du portail jusqu’à 150°. Entre Kit Dandy et Fast, et ce, en passant par Axovia Multi Pro NS RTS de Somfy, libre à vous de choisir un modèle qui s’accordera au poids et à la taille de votre portail. Un modèle à déverrouillage extérieur vous sera utile en cas de coupure de courant.

PARTAGER
Xavier
Cloud, Big data, nouvelles technologies sont au programme. Je veille sur les sujets tendances de l'informatique et des réseaux.

Laisser une réaction