Tout savoir sur la décantation lamellaire

0
182

La décantation lamellaire est une solution technique qui consiste à séparer les déchets contenus dans les eaux de ruissèlement. Effectuée dans un décanteur lamellaire, cette technique est utilisée dans le cadre de l’épuration des eaux. Elle peut être réalisée dans une usine d’épuration et s’effectue par plusieurs étapes.

Principe de fonctionnement du décanteur lamellaire

Dans le cadre d’épuration des eaux usées, on utilise plusieurs techniques dont le traitement primaire qui permet d’éliminer les matières polluantes solides. Selon la qualité de l’eau, plusieurs ouvrages de décantation primaire peuvent être utilisés. Il existe en effet le décanteur lamellaire primaire, le décanteur épaississeur à recirculation et le décanteur à lit de boues. La décantation lamellaire consiste à séparer les particules solides de l’eau à contre courant. Fonctionnant à contre courant, l’eau et les particules plus denses vont dans un sens contraire dans une structure lamellaire, ce qui permet leur séparation. Il existe également des structures à courants croisés qui permettent à l’eau et à la boue de circuler perpendiculairement dans le but de les séparer. On peut également trouver des structures à concourant dans lesquelles l’eau et la boue circulent dans le même sens. L’efficacité de ces systèmes lamellaires dépend principalement des résultats attendus.

Résultats attendus d’un décanteur lamellaire

Le décanteur lamellaire peut être placé où l’on veut selon les objectifs de traitement souhaités. S’il s’agit d’une décantation primaire, le décanteur est principalement utilisé pour recevoir des filasses, des graisses et particules solides plus denses. Par contre, pour un traitement tertiaire, les bassins servent principalement à recevoir l’eau traitée pour éliminer les flocs de boues en suspension. Pour améliorer le rendement, il est possible d’utiliser des produits chimiques comme des coagulants ou des floculant. Ils permettent d’améliorer la dilatabilité des particules à séparer. En effet, les particules plus légères comme la boue sont plus difficiles à décanter et nécessitent l’utilisation de ces produits pour augmenter la masse de particules et favoriser la décantation. Le chlorure ferrique est le coagulant le plus utilisé dans les usines d’épuration. Lorsque la phase de décantation est réalisée, les eaux passent encore par un traitement secondaire qui consiste en un traitement biologique. Cette phase fait appel à une grande variété de micro-organismes, qui sont principalement des bactéries. Durant cette étape, les matières organiques biodégradables sont transformées en produits simples et en biomasse additionnelle. Pour finir, un traitement tertiaire est encore nécessaire pour éliminer les éléments indésirables restants.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction