Voiture accidentée : vos alternatives

0
215

Il est tout à fait possible de mettre en vente une voiture accidentée. Mais bien évidemment, il y a des conditions et des formalités à respecter. Tout dépendra en fait de la situation dans laquelle vous vous trouvez et de l’état de la voiture. Vous pourrez la vendre à un particulier ou la conduire à la casse. Le rachat voiture accidentée est aussi une solution bénéfique.

Si la voiture continue à fonctionner

Si la voiture a été accidentée, mais qu’elle continue de rouler, elle pourra se vendre dans ce cas dans les mêmes conditions que pour la vente de voiture d’occasion classique. Mais vous devez tout de même signaler aux futurs acheteurs potentiels que la voiture a été accidentée. C’est donc une mention obligatoire qui doit figurer sur votre annonce. De ce fait, l’acheteur sera en droit de vous demander les pièces justificatives des réparations que vous aurez pu entreprendre, telles que les factures. Vous pourrez également être contraint à procéder à une expertise technique pour garantir l’état de marche de la voiture.

Vous allez ensuite fournir à l’acheteur : la carte grise, la déclaration de cession que vous aurez convenu et signée (les deux parties), le certificat de non-gage de moins 15 jours et le certificat de contrôle technique de moins de 6 mois.

Par ailleurs, si le contrôle technique a révélé que la voiture peut constituer un danger, à moins de ne réaliser les réparations nécessaires pour renverser la situation, il vous sera impossible de la mettre en vente. Le rapport de l’expert sera transmis au niveau de la préfecture de l’immatriculation, qui à son tour va transmettre au propriétaire un courrier déclarant la voiture comme n’étant plus autorisée à circuler.

Si la voiture ne peut plus rouler

Les véhicules hors d’usage sont interdits dans la revente. C’est un dispositif mis en place depuis 2009, lorsque le système d’immatriculation des véhicules a été révisé. Lorsque l’on procède au contrôle technique de la voiture, l’expert ne pourra plus y indiquer la mention « véhicule non roulant ». Dès lors, les modalités de vente vont différer de la vente classique de voiture d’occasion.

La seule solution dans ce cas, c’est la cession pour destruction auprès d’un professionnel. Il faut vous adresser exclusivement dans ce cas à un professionnel, soit à un centre agrée. Le véhicule qui est proposé à la casse doit dans ce cas être présenté en entier, c’est-à-dire avec tous ses composants. Par contre,  vous allez devoir enlever tout ce qui est déchet non homologué ou autres équipements qui y ont été ajoutés.

Si vous décidez par contre de garder la voiture hors d’usage chez vous, vous devez faire une déclaration de retrait de circulation. Dans ce cas-ci, vous pouvez essayer de vendre certaines pièces de la voiture ou de les transformer.

Une autre solution qui s’offre à vous aussi est de vendre la voiture hors d’usage à un professionnel. C’est d’ailleurs la plus rapide et la plus pratique. Pour ce faire, rendez-vous dans un site de professionnel dans le domaine comme Rachat voiture par exemple et procédez à une estimation gratuite de votre véhicule. Il vous suffit tout simplement de renseigner l’année, la marque et le modèle de la voiture. N’oubliez pas aussi de renseigner le type de carburant, le kilométrage, l’Etat du véhicule, le prix souhaité. On vous demandera aussi des photos de votre véhicule ainsi que vos coordonnées pour vous contacter dans les plus brefs délais.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction