La panna cotta conjugué au fil des saisons.

0
377

Au XIXe siècle, la panna cotta ne connaissait ni la gélatine ni l’agar-agar et pourtant elle avait déjà cette texture moelleuse et onctueuse qui la caractérise. Pour réussir la préparation, les mammas du nord de l’Italie étaient douées pour faire prendre la crème tirée du lait des vaches piémontaises. Les années se succèdent, cette spécialité culinaire fait le tour du monde. Elle trouve sa place sur les tables gastronomiques et festives. En collation, elle devient un goûter apprécié des enfants.

Parfumée à volonté, cette délicieuse crème cuite dont vous trouvez la recette originale ou allégée se déguste avec divers accompagnements, selon la saison.

La panna cotta d’hiver

La tendance est festive. Les liqueurs sont les accompagnements idéals pour cette préparation au goût suave, les chefs en incorporent en général un trait.

C’est le cas pour la panna cotta à la liqueur de verveine décorée de fruits d’hiver et servie dans des verrines avec un lambrusco rosé.

La panna cotta au printemps

Le plaisir des yeux et des papilles est garanti par ce dessert typiquement italien. Agrémentez-le de tous les fruits que vous avez sur la main afin d’obtenir un résultat haut en couleur. Pour célébrer l’arrivée du printemps, pourquoi ne pas le napper d’un coulis de fraises ?

Le goût acidulé du jus vient contraster à la douceur de la crème. La panna cotta, c’est aussi un tour de main. Mettez-y vos empreintes en réalisant des fleurs de printemps avec la crème, à démouler et déposer sur des financiers.

La fraîcheur de la panna cota en été

Quoi de plus désaltérant qu’un tel rafraîchissement pour une journée de chaleur ? Servies très frais, ces mignardises en verrines sont accompagnées des fruits d’été tels que les myrtilles, les mûres, les framboises et autres fruits rouges.

La panna cota n’est pas forcément sucrée. La variante aux légumes d’été existe bel et bien, à servir en apéritif, accompagnée de tuiles salées.

La panna cotta en automne

La température baisse, l’organisme reprend de sa vigueur après avoir subi le pic de chaleur. Il est temps de goûter à la panna cotta au foie gras arrosée d’une gelée de vin chaud.

La panna cotta au parmesan, elle, sera décorée de copeaux de jambon de Parme. Toujours en mise en bouche, la variante au mozzarella sera accompagnée d’un bon gaspacho.

Ces recettes pratiques, rapides et faciles peuvent être réalisées la veille. Les passionnés de cuisine usent de créativité pour dresser leurs exploits.

PARTAGER
Céline
Journaliste Web - Culture, Web, médias et actualités en France

Laisser une réaction