Comment obtenir une empreinte optique en odontologie ?

0
173
img-odontologie-empreinte

Apparues au cours des années 80, les empreintes optiques remplacent efficacement les empreintes conventionnelles aujourd’hui. Permettant au praticien d’obtenir des images en trois dimensions d’une ou de plusieurs dents, elle facilite le travail de l’odontologiste. Découvrez dans cet article les avantages que présente l’empreinte optique pour les patients ainsi que les différentes techniques d’acquisition d’image employées par cet outil.

Les avantages de l’empreinte optique

Si autrefois l’empreinte se faisait à l’aide d’une pâte, aujourd’hui, elle se fait grâce à une caméra intraorale couplée à un ordinateur. Cet ensemble filme les surfaces dentaires et offre une vue plus claire au praticien. Avant un traitement orthodontique, le praticien doit avoir une image de la zone à corriger, afin d’accomplir un travail précis et satisfaisant. Facile à manipuler et peu encombrante, l’empreinte optique se révèle être l’une des meilleures techniques de dentisterie. Elle est mise en œuvre grâce aux professionnels comme www.owandy.fr, spécialiste des équipements radiologiques, des logiciels d’imagerie et de la planification implantaire. Elle permet, grâce à un logiciel, de concevoir avec précision le modèle de prothèse avant fabrication. Ce modèle permet de vérifier entre autres si la préparation de la dent a été bien faite.

Par ailleurs, l’utilisation de l’empreinte optique offre de nombreux avantages aux patients. Par exemple, elle ne nécessite pas l’utilisation d’un matériau pâteux qui peut entraîner chez le patient une gêne respiratoire ou des nausées. De plus, la réalisation de l’empreinte optique ne dure que 2 ou 3 minutes et aide à une vérification immédiate de tous les détails nécessaires, avec une qualité d’image optimale.

Les différentes techniques d’acquisition

Tout d’abord, l’acquisition par empreinte optique se fait en deux étapes. La première est celle de l’acquisition de données et la seconde concerne le traitement de ces données. L’étape de l’acquisition des données peut se dérouler soit par acquisition extraorale, soit par acquisition intraorale.

L’acquisition extraorale

L’acquisition extraorale est une technique indirecte automatisée qui offre une possibilité de maîtrise de la vitesse, du positionnement, de la distance et de l’accessibilité aux zones de contre- dépouille. Elle peut se faire grâce à un scanner extraoral ou un scanner de table, avec ou sans contact.

L’acquisition intraorale

L’acquisition intraorale quant à elle, contrairement à la technique d’acquisition extraorale, est directe et manuelle. Elle ne permet pas de contrôler avec précision la distance, la vitesse ou l’accessibilité aux zones de contre-dépouille. Grâce au scanner intraoral, vous obtiendrez des images 3D soit par enregistrement de clichés soit par mode dynamique de type film.

Les particularités de l’empreinte optique par rapport à l’empreinte conventionnelle

L’empreinte optique, contrairement à l’empreinte conventionnelle, réduit considérablement le temps de travail, d’autant plus lorsqu’il s’agit du scannage de secteur. De plus, elle permet de réduire l’inconfort ressenti par les patients au cours d’une empreinte conventionnelle. Par ailleurs, l’empreinte optique est plus facile d’utilisation et offre une précision de pointe. Non seulement elle est facilement stockable, mais en plus elle est duplicable et inaltérable. Elle ne subit aucune usure ou déformation dans le temps. Aussi, elle constitue un véritable outil de communication avec vos patients, car elle vous permet de leur expliquer plus facilement les différents travaux à effectuer.

PARTAGER
Adrien
Entrepreneur Web - Je veille sur l'actualité des Startups et du monde numérique !

Laisser une réaction