Vous êtes en perte d’autonomie et vous avez besoin d’aide pour les actes essentiels de la vie quotidienne

0
452

Pour toute personne en perte d’autonomie et ayant besoin d’aide pour les actes essentiels de la vie quotidienne, il est possible de solliciter des aides à domicile

Également appelé « services à la personne », ce type de prestation permet de soutenir en permanence les personnes dépendantes.

Les seniors et les personnes à mobilité réduite, atteints de perte totale ou partielle de leur autonomie, sont les plus concernés.

Quelles sont les prestations offertes par les services d’aide à domicile ?

Les services à la personne (SAP) sont fournis par des prestataires indépendants ou évoluant dans une agence d’aide à domicile.

Ils sont destinés aux personnes âgées, malades ou présentant un handicap.

Différents types de tâches sont pris en compte dans les services à domicile.

Les soins à la personne

Les personnes dépendantes ont accès dans ce cadre à des soins à domicile pour l’entretien de leur bien-être physique.

Elles bénéficient également d’un accompagnement dans les actes quotidiens. Elles peuvent choisir de se faire livrer des repas ou opter pour un service de préparation de repas à domicile.

Par ailleurs, le stade de vieillissement peut éventuellement être associé à un isolement. Aussi, les SAP proposent une aide à l’insertion sociale.

En outre, le service d’aide se charge du linge de l’individu atteint de perte d’autonomie. Il peut aussi fournir des cours à domicile et une assistance informatique.

D’autres prestations comme la conduite du véhicule personnel et l’interprétation en langue des signes sont offertes.

L’entretien du logement

Vous pouvez confier l’entretien de votre habitation (nettoyage, jardinage, petites réparations) à votre prestataire.

De plus, il peut s’occuper de la surveillance de votre domicile en cas de besoin.

À lire également : Zen en vacances ? Bénéficiez de l’Opération Tranquillité Vacances !

Les prestations pour les tiers

Le service aux personnes du troisième âge, malades ou handicapées n’est pas la seule spécialité des professionnels de l’aide à domicile.

Leur expertise s’étend également aux prestations pour les tiers, en l’occurrence les enfants et les animaux de compagnie.

Vous pouvez obtenir une garde à domicile pour votre enfant et un accompagnement lors de ses sorties.

Mieux, il peut profiter d’un soutien scolaire. En outre, les personnes dépendantes propriétaires d’animaux de compagnie peuvent solliciter pour ceux-ci des soins et d’autres types de service.

Comment choisir ses services à la personne ?

Vous pouvez selon votre degré de dépendance, déterminer vos besoins en services d’aide à domicile.

Ainsi, vous serez en mesure d’établir un bilan des prestations nécessaires pour mener à bien vos activités au quotidien.

Cette étape permet aussi de choisir le profil des professionnels qui vont vous accompagner.

À lire aussi : Les services d’aide à la personne : la solution pour faciliter le quotidien des seniors

Le profil du prestataire

Les intervenants dans le cadre de l’aide à domicile sont des titulaires d’un diplôme d’aide à domicile ou d’auxiliaire de vie sociale.

Ils peuvent détenir un BEP ou un CAP.

Certains professionnels sont des assistants de vie aux familles. Autrement dit, ils offrent en plus des services à la personne et une surveillance permanente de celle-ci.

Toutefois, ces intervenants ne sont pas autorisés à faire des soins relevant d’actes médicaux. Pour ce type de prestations, vous devez faire appel à un aide-soignant ou à un infirmier.

Le recours aux activités de services à la personne

En tant que particulier désireux de recourir à un service à la personne, vous pouvez :

  • Devenir employeur direct ;
  • Passer par un organisme mandataire ;
  • Faire appel à un prestataire.

En effet, ces trois options vous sont offertes pour embaucher un professionnel pour un maintien à domicile.

La première option entraîne des démarches administratives et juridiques.

Ces obligations sont par exemple une immatriculation, une déclaration du salarié, le paiement de cotisations sociales.

En plus, en tant qu’employeur, vous devez établir un contrat de travail et fixer une rémunération au salarié.

La seconde option consiste à passer par un organisme qui s’occupe des démarches administratives et sociales.

Dans ce cas, la personne assistée reste l’employeur de l’intervenant, mais délègue l’organisation de ses missions au mandataire.

Enfin, le recours à un prestataire est une solution qui permet de s’adresser à une agence. Elle a en charge le recrutement et toutes les formalités liées à l’embauche des intervenants.

L’employeur d’une aide à domicile est exonéré de cotisations sociales dans certains cas. En plus, il bénéficie d’autres types de facilités dans le cadre de ces services

Le chèque emploi service universel (Cesu) déclaratif simplifie les obligations d’employeur dans le cadre des SAP.

En outre, le Cesu préfinancé (ou titre Cesu) permet de payer intégralement ou en partie le salaire de l’employé.

La personne sujette à une perte d’autonomie peut bénéficier d’une assistance d’aide à domicile. Pour ce faire, la possibilité lui est offerte de solliciter un professionnel des SAP.

PARTAGER

Laisser une réaction